Le Vatican lui aussi contraint de se serrer la ceinture

13 contributions
Publié le 19 décembre 2012.

BUDGET - Face à la hausse de son déficit, le Saint Siège a annoncé mardi devoir réduire de façon «graduelle mais effective» ses dépenses...

Avis d’austérité sur les palais pontificaux. Après avoir annoncé en juillet dernier un déficit record de 14,9 millions d’euros pour l’exercice 2011, le Saint-siège s’apprête à sérieusement réduire ses dépenses.

«Circonstances historiques»

C’est le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone qui l’a annoncé mardi dans un discours prononcé à la Préfecture des affaires économiques du Saint-Siège, devant les responsables des organismes financiers du Vatican.

«Dans les actuelles circonstances historiques», le Saint-Siège «ne peut que procéder à une réduction graduelle mais effective des coûts, face à l'impossibilité durable d'augmenter ses revenus, au moins en proportion des déficits qui ont été enregistrés dans les derniers temps dans ses budgets», a-t-il expliqué.

Parmi les postes de dépenses qui ont plombé les comptes en 2011: les dépenses liées de personnel, qui comptait 2.832 salariés au 31 décembre 2011 et les moyens de communication sociaux dans leur ensemble [à savoir principalement Radio Vatican, le centre télévisuel du Vatican et l’Osservatore Romano]», notait le Vatican dans un communiqué publié le 5 juillet dernier. Mais aussi «l’évolution négative des marchés financiers mondiaux qui n’a pas permis d’atteindre les  objectifs budgétaires».

Le budget du Gouvernorat, qui gère l’Etat de la Cité du Vatican, et qui emploie 1.887 personnes, affichait lui un excédent 22 millions d’euros, en particulier grâce aux  Musées du Vatican dont les recettes ont dépassé les 91 millions d’euros (contre 84 millions d’euros en 2010). Mais il sera aussi mis à contribution.

Economies pour les festivités de Noël

Première mise en application concrète de cette nouvelle modération budgétaire :  les festivités de Noël. Après le scandale des fuites Vatileaks qui a révélé entre autres que le Gouvernorat du Vatican aurait dépensé une somme 550.000 euros pour l'installation d'une crèche monumentale en 2009, la crèche 2012 «sera une crèche économique», avait assuré Mgr Giuseppe Sciacca, secrétaire général du Gouvernorat à l'agence spécialisée sur le Vatican I.MEDIA.

Elle représentera un budget de 122.000 euros, dont seulement 21.800 euros à charge du Gouvernorat, le reste étant financé par la région italienne du Basilicate et ses acteurs économiques, dont la firme Total, explique l’AFP.

C.P. avec agences
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr