Roland-Garros 2013: Simon-Federer (1-6, 6-4, 6-2, 2-6, 3-6) à revivre en live comme-à-la-maison

24 contributions
Publié le 14 décembre 2012.

ECONOMIE - L'agence étudiera une éventuelle dégradation en fonction du «rythme et de l'ampleur des réformes économiques»...

L'agence de notation Fitch a maintenu ce vendredi le «triple A» de la France, la meilleure note financière possible, cependant toujours assortie d'une perspective négative, qui signifie qu'elle pourrait abaisser sa note en 2013.

Fitch indique qu'il étudiera une éventuelle dégradation en fonction du «rythme et (de) l'ampleur des réformes économiques» - la réforme en préparation du marché du travail étant «un indicateur décisif» -, du respect des objectifs de réduction du déficit et de l'évolution de la crise de l'euro.

Fitch pointe les importants «déficit budgétaire et la dette publique» de la France

«D'autres pays de la zone euro notés AAA», comme l'Allemagne, «subissent eux aussi d'importants risques budgétaires liés à la crise de la zone, mais le déficit budgétaire et la dette publique de la France sont plus importants et mettent ses notes davantage en péril que les leurs», a ajouté Fitch dans un communiqué.

Pierre Moscovici s'est immédiatement réjoui de ce maintien du triple A français. «C'est un encouragement pour le présent parce que cette agence dit bien que la France va dans la bonne direction, que nous sommes en train de faire des réformes structurelles dont ce pays a besoin, notamment sur la compétitivité, en train aussi de réduire nos déficits, de nous désendetter, ce qui est indispensable», a déclaré le ministre de l'Economie sur Europe 1. «Et c'est un aiguillon pour l'avenir, parce que ce que nous dit cette agence, c'est qu'il faut continuer», a-t-il ajouté.

La France a déjà perdu le «triple A» chez Moody's, où elle a la note «Aa1» assortie d'une perspective négative, et chez Standard and Poor's, où elle est notée «AA+», avec perspective négative. Fitch par contre avait indiqué qu'elle se laissait un peu de temps après l'installation du gouvernement de Jean-Marc Ayrault et la mise en place des premières réformes et n'entendait pas dégrader la note de la France en 2012.

E.O., avec agences
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr