Tarifs du gaz: Vers une hausse limitée au 1er janvier 2013

ENERGIE Selon «Les Echos», l’application de la formule de calcul des tarifs réglementés aboutit à une revalorisation de moins de 1% qui pourrait toutefois être remise en cause...

C.P.

— 

Le tarif réglementé du gaz pourrait augmenté de moins de 1% au 1er janvier 2013.

Le tarif réglementé du gaz pourrait augmenté de moins de 1% au 1er janvier 2013. — DURAND FLORENCE/SIPA

Moins de 1% de hausse. C’est l’estimation de la hausse des tarifs du gaz révélée vendredi matin par Les Echos. Ce calcul doit être finalisé le 1er décembre mais «les grandes lignes de l’évolution sont déjà déterminées», explique le quotidien économique.

En pratique, cette formule prend en compte les coûts des contrats d’approvisionnement en gaz naturel de GDF Suez auprès de ses fournisseurs (Norvège, Russie ou Algérie) sur les six mois précédant le calculs. Des coûts indexés à hauteur de 74% sur le prix du pétrole et 26% du cours du gaz sur les «marchés spot», où s’échangent en temps réel les matières premières. Or, souligne Les Echos, «le prix du baril est resté relativement stable sur six mois, autour de 110 dollars, tandis que l’euro n’évoluait pas sensiblement par rapport au dollar».

Un rattrapage possible fin 2013

Cette bonne nouvelle pour le consommateur pourrait toutefois être de courte durée. Plusieurs recours ont été déposés au Conseil d’Etat par les fournisseurs de gaz alternatifs et GDF Suez lui-même, croient savoir Les Echos. Ils visent tous à contester la décision du gouvernement de limiter la hausse du gaz à 2% en octobre dernier, alors que GDF demandait une hausse de 6,9% et la Commission de régulation de l’énergie (CRE) préconisait une augmentation de 6,1% .

L’an dernier, les fournisseurs de gaz avaient engagé avec succès des procédures similaires contre le gel des tarifs du 1er octobre 2011. Le Conseil d’Etat avait alors autorisé les fournisseurs à  appliquer des hausses rétroactives et le gouvernement avait dû augmenter le tarif de 4,4% au 1e janvier 2012. Verdict sur les factures fin 2013, ce type procédure nécessitant «6 à 7 mois pour aboutir», selon Les Echos.

Mots-clés :