Couples en  vacances, illustration.
Couples en  vacances, illustration. - STORM/P.P.L. IMAGE/SIPA

Bertrand de Volontat

En temps de crise, les périodes de congés sont sacrées. Qui en France peut décompresser le plus? L’analyse de l’Insee se base sur les salariés en CDI, en poste depuis au minimum un an. Ces derniers se sont accordé en moyenne six semaines de vacances (30 jours ouvrables sur les 37 jours cumulés en 2010 au titre d’une année de travail) calculées entre leurs congés payés acquis et leur RTT (réduction du temps de travail). Une moyenne à nuancer immédiatement.

Les cadres et professions intermédiaires devant

Ce qui différencie réellement les salariés français les uns des autres dans leur prise de congés reste le statut de leur emploi. Ainsi, les cadres et professions intermédiaires sont ceux qui sont le plus en vacances, avec sept semaines (41 jours) de congés. Et ce malgré des durées annuelles de travail déclarées par les cadres plus longues que les autres: 1.922 contre 1.691 heures en moyenne. Cela s’explique principalement par la mise en place des 35 heures comme durée légale de travail dans certaines entreprises et les administrations.

Les cadres et professions intermédiaires sont ainsi en moyenne en congés neuf jours de plus que les ouvriers avec leurs 32 jours de congés et cinq jours de plus qu’un ouvrier qualifié. Les employés se situent à 35 jours en 2010 en moyenne, descendant même jusqu’à 27 pour le personnel des services directs aux particuliers.

Plus l’entreprise est grande, plus le congé est long

A noter par ailleurs que les salariés des très grandes entreprises (plus de 1.000 employés) sont plus souvent en vacances que les autres. C’est le cas notamment dans les secteurs la finance, de l’assurance et de l’énergie.

En termes de secteur d’activité, les moins chanceux sont les Français exerçant dans le commerce, la construction, l’hébergement-restauration et l’agriculture avec 33 jours ouvrables, le minimum, notamment en raison de la taille de leurs entreprises (moins de 50 salariés).  A noter que les cadres et professions intermédiaires de la fonction publique sont respectivement en vacances 44 et 45 jours par an, soit le maximum relevé par l’étude.

L’âge, le dernier clivage

En outre, les plus jeunes (moins de 30 ans) prennent en moyenne une semaine de congés de moins, soit cinq semaines et demie (33 jours), que les plus âgés qui profitent notamment de leur ancienneté.

Enfin, les fêtes et la période estivale sont visées par les vacances de plus d’un salarié sur deux, notamment entre le 9 et le 15 août. Seulement 15% sont partis en vacances pendant les dites vacances d’hiver et de printemps, 10% à la Toussaint. Le reste de l’année quelques jours, rarement des semaines complètes, sont posés aux abords des jours fériés.