Compétitivité: Ces entreprises étrangères qui choisissent la France

13 contributions
Publié le 5 novembre 2012.

ATTRACTIVITÉ - La France attire les investisseurs internationaux...

Si certains entrepreneurs français partent ou menacent de quitter le pays, des étrangers choisissent d’y implanter leurs activités. Car la France les séduit, d’abord par la taille de son marché intérieur mais aussi par la qualité de sa recherche. Les ingénieurs français, dont la réputation n’est plus à faire ont ainsi décidé Google a renforcé en 2010 son bureau parisien. «La recherche publique française répond aux meilleurs critères internationaux», note Pierre-Louis Xech, de chez Microsoft. Pour Philippe Delahaye, président de Toshiba France, l’Hexagone compte «beaucoup de petites entreprises innovantes et avec les pôles de compétitivité, il est facile pour un grand groupe de se connecter à ce réseau ». Sans compter les «incitations fiscales très intéressantes pour les investissements en innovation», affirme Timo Luukkainen, PDG de la société finlandaise Ensto.

«Travailleurs sérieux»

Juan Miguel Villar Mir, président du groupe espagnol éponyme, va plus loin : «Je travaille avec 38 pays et c’est la France qui accorde le plus d’attention à son industrie». «Chez AeroScout, nous avons pensé à plusieurs pays pour notre siège européen. La France est l’un des meilleurs choix que nous pouvions faire car elle possède plus de 2.000 hôpitaux et une industrie très développée», note Amit Har Esh, directeur commercial de cette société israélienne. Les patrons louent même la qualité des salariés français : «Ils sont des travailleurs sérieux et volontaires, toujours très positifs», estime Timo Luukkainen. Pour Philippe Delahaye, si ouvrir une usine en France était a priori un challenge, «les techniciens et les opérateurs français ont été capables d’atteindre les mêmes standards en faisant preuve de plus d’initiative et de flexibilité qu’au Japon». En 2011, les étrangers ont décidé 700 nouveaux projets en France, selon l’Agence française pour les investissements internationaux (AFII). L’Hexagone est même le pays d’Europe qui attire le plus d’implantations industrielles. Et la France ne déçoit pas : 70 % des dirigeants d’entreprises étrangères installées dans le pays se félicitent de cet investissement, selon le baromètre 2012 Ernst & Young.

Céline Boff
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr