Retraite complémentaire: Des réserves à sec dès 2017

63 contributions
Publié le 12 octobre 2012.

CRISE - La progression du chômage impacte les régimes de retraite complémentaire, destinés aux salariés du privé. Les réserves pourraient être à sec dès 2017…

La crise n’en finit plus de gangrener la vie des Français. Cette fois-ci, elle devrait mettre à sec plus rapidement que prévu notre système de retraite complémentaire.

C’est l’effet domino: la crise fait progresser le nombre de chômeurs, ce qui réduit par conséquence les rentrées de cotisations sociales. Résultat: selon les dernières projections, les réserves de l’Arrco, qui concerne tous les salariés, seraient asséchées en 2020, et celles de l’Agirc, destinées aux cadres, dès 2017.

Une concertation lancée en 2013

«Il y a 18 mois, on estimait encore qu’elles tiendraient dix ans de plus», note le quotidien Les Echos. Qui précise que «ces réserves étaient jusqu’à présent confortables: plus de 6 milliards d’euros pour l’Agirc, près de 42 milliards pour l’Arrco fin 2012», note Les Echos.

Oui mais voilà, crise oblige, les régimes de retraite complémentaire sont contraints de piocher dans leurs réserves depuis 2010, et l’aggravation du chômage devrait accélérer ce recours.

Les syndicats de patrons et de salariés se réunissent aujourd’hui pour trouver des solutions. Toujours selon Les Echos, «dix scénarios ont été chiffrés: hausse des cotisations, augmentation de la durée de cotisation, relèvement légal de la retraite, gel temporaire des pensions… Le problème, c’est qu’aucune de ces modifications de paramètres, prise isolément, ne change la donne». 

Le gouvernement doit lancer début 2013 une concertation dans le but de réformer profondément le système de retraite.

C.B.
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr