La chanteuse Fleur East a l'avant-première britannique de «Creed», à Londres, le 12 janvier 2016.
La chanteuse Fleur East a l'avant-première britannique de «Creed», à Londres, le 12 janvier 2016. - Joel Ryan/AP/SIPA

« En Angleterre, quand je dis que je m’appelle Fleur, tout le monde pense que je suis Française. Et quand je suis en France, on me dit que c’est joli, mais que ce n’est pas un prénom », s’amuse Fleur East. A l’autre bout du téléphone, la voix de la jeune artiste de 28 ans laisse se déverser son sourire et son énergie débordante. Deux qualités qui se retrouvent dans son premier album Love, Sax, and Flashbacks, qui sortira bientôt en France.

« Je souhaitais faire un disque plein d’optimisme, avec un message positif. Je veux donner à ceux qui l’écoutent l’envie de danser de faire la fête », explique à 20 Minutes celle qui laisse volontiers les ballades mélancoliques à sa compatriote Adele.

« J’ai grandi avec les clips de Michael Jackson »

« J’ai grandi en écoutant Whitney Houston, la plus grande vocaliste, et en regardant les clips de Michael Jackson », raconte cette performeuse qui a illuminé la onzième saison d’un X Factor britannique mou du genou. Sa prestation sur Uptown Funk a réveillé les téléspectateurs et lui a valu d’être numéro 1 sur iTunes avec ce morceau… avant même que la version originale de Mark Ronson et Bruno Mars ne soit disponible. 

>> A lire aussi: Comment Fleur East a «agacé» Mark Ronson et Bruno Mars

Son premier single, Sax, lorgne clairement – et assez efficacement – du côté de ce tube de 2015. Une influence funk qui rythmera Love, Sax and Flashbacks.

Dans la tracklist de ce premier album figure une chanson intitulée Paris… « C’est une très belle ville ! J’aime y venir dès que je peux », s’emballe Fleur East qui, comme tout bon artiste en promo, ne manque pas de clamer son amour pour la cuisine française. La chanteuse, qui espère bien conquérir les oreilles de l’Hexagone dans les mois à venir, maîtrise les rudiments de la langue de Molière – et de Stromae, dont elle est fan. Elle peut d’ores et déjà apprendre à conjuguer le verbe « éclore », en prévision du jour où son succès bourgeonnant se fera fracassant.

Mots-clés :