Eric Clapton, le 27 avril 2014, à La Nouvelle-Orléans.
Eric Clapton, le 27 avril 2014, à La Nouvelle-Orléans. - sipa

Eric Clapton a été condamné jeudi par le Tribunal de grande instance de Paris, à verser 15.000 euros à la famille d’Emile Frandsen, un peintre danois mort en 1969.

La raison ? Le légendaire guitariste britannique et sa maison de disques, Polydor, auraient dénaturé une œuvre de l’artiste, La jeune fille au bouquet, en l’utilisant pour illustrer un coffret collector sorti en 2011.

Le tableau lui avait été donné par le fils du peintre

Eric Clapton, qui s’était fait offrir ce tableau par le fils du peintre à l’été 1970, l’avait alors utilisé pour la pochette de l’album Layla and Other Assorted Love, sorti quelques mois plus tard.

Mais concernant le coffret, marquant le 40e anniversaire du disque enregistré avec le groupe Derek and the Dominos, le tribunal a considéré que le guitariste et sa maison de disques ne s’étaient pas contentés de reproduire en couverture le tableau, comme sur l’album original.

Ils l’avaient présenté en trois dimensions dans un « pop-up », ajoutant un autocollant ainsi qu’une reproduction sur carton.

La fille du peintre va faire appel 

En revanche, la justice a écarté les demandes de réparations de la famille concernant l’utilisation pour l’album original, estimant que cette dernière était au courant depuis longtemps de l’existence de cette pochette.

L’affaire ne devrait pourtant pas s’arrêter là, l’avocat de la fille du peintre, Me Antoine Guillon, ayant annoncé qu’elle ferait appel.


Mots-clés :