Le groupe No One Is Innocent livre, en janvier 2016, un clip constitué des dessins de Charb ou Cabu, victimes d'un attentat un an plus tôt.
Le groupe No One Is Innocent livre, en janvier 2016, un clip constitué des dessins de Charb ou Cabu, victimes d'un attentat un an plus tôt. - No One Is Innocent/Dailymotion

Un an près les attentats contre Charlie Hebdo, le groupe de rock français No One Is Innocent publie Charlie, une chanson en hommage au journal satirique. Cette critique à peine voilée contre ceux qui accusent le magazine de l’avoir « cherché un peu » est l’un des morceaux constituant l’album Propaganda, sorti en juin dernier.

Diffusé dimanche par le site Konbini, le clip de cette chanson, pleine de « rage », de « sueur » et de « colère », est composé de dessins de Charb, Cabu ou Wolinski, victimes de cet attentat sanglant.

« Ces artistes guimauves de la chanson française, qui chialent dans des micros »

Un message un brin provocateur de Kémar, chanteur du groupe, accompagne la vidéo : « Contrairement à tous ces artistes guimauves de la chanson française, qui passent leur temps à chialer dans des micros, on a voulu écrire ce morceau en y mettant notre rage, notre sueur, notre colère, les mots de Charb et des gros riffs de guitare. (…) Pour le clip, il était évident pour nous de rendre hommage aux dessinateurs et à l’esprit Charlie à travers leurs dessins, leur humour, leur insolence et leur liberté ».

Formé en 1994, le groupe de rock a déjà plaidé la cause du génocide arménien ou entre régulièrement en lutte contre l’extrême-droite. A noter également, pour les fans, que No One Is Innocent a été annoncé à l’affiche de l’édition 2016 du Hellfest.

Mots-clés :