Kylie Minogue: «Ça pourrait être génial d'ajouter "Petit Papa Noël" à mon album»

INTERVIEW La chanteuse australienne évoque, pour « 20 Minutes », son nouvel album, « Kylie Christmas », mais aussi les attentats à Paris et l’Eurovision…

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Kylie Minogue, à Londres, le 1er novembre 2015, lors de l'inauguration des illuminations de Noël sur Oxford Street. Jonathan Hordle/REX Shutterstock

Kylie Minogue, à Londres, le 1er novembre 2015, lors de l'inauguration des illuminations de Noël sur Oxford Street. Jonathan Hordle/REX Shutterstock — Jonathan Hordle/REX Shu/SIPA

Son sourire semble ne jamais l’abandonner. Ce jeudi, Kylie Minogue enchaîne sans discontinuer les interviews dans un grand hôtel parisien. Et sa bonne humeur reste intacte. Une joie de vivre et une forme de légèreté que l’on retrouve dans Kylie Christmas, un album de chansons de Noël où se mêlent reprises (It’s the Most Wonderful Time of The Year, Let it Snow…) et chansons originales*. Cet opus deviendra peut-être la bande originale de vos fêtes de fin d’année… La chanteuse australienne confie à 20 Minutes que, si c’est le cas, ce serait un beau cadeau pour elle.

 

Les albums de Noël sont une tradition bien ancrée dans les pays anglo-saxons…

Ce n’est pas le cas ici ?

Non, pas vraiment. On a surtout un grand classique : « Petit Papa Noël »

Je ne connais pas Petit Papa Noël, mais ça pourrait être génial de l’ajouter l’an prochain à l’édition française de mon album. Ça serait bien (en français).

« Kylie Christmas » est votre premier album de Noël, pourquoi ne pas en avoir enregistré un plus tôt ?

J’apprends que ce n’est pas vraiment une tradition en France, mais en Amérique, en Australie, en Angleterre, beaucoup d’artistes en font. J’ai toujours su que je ferais un album de Noël, mais je ne savais pas quand. Il se trouve que ça s’est concrétisé cette année.

C’était le bon moment ?

A Noël dernier, j’étais à une fête à Los Angeles avec des amies. Deux filles que j’ai rencontrées à cette occasion m’ont demandé si j’avais déjà fait un album de Noël. Quand je leur ai dit que non, elles m’ont répondu : « Vous devez en faire un ! Imaginez les jolies petites tenues et tout ça… ». Les filles étaient excitées à l’idée de la panoplie de Noël toute mignonne. La graine était plantée, l’idée à fait son chemin… Alors, en juin, j’en ai parlé à mon équipe, en me disant que c’était peut-être trop tard pour cette année, mais ils m’ont dit qu’on pouvait… Et voilà (en français) !

Sur cet album, vous avez enregistré « 100 Degrees », un duo avec votre sœur Danii…

C’était vraiment top. Les fans attendaient ça depuis très longtemps. Pour ma sœur et moi, cela ne nous semblait pas si extraordinaire, parce qu’on se voit tout le temps. En 2006, elle a chanté sur scène avec moi et on a fait différentes choses ensemble, mais sur un disque, ça faisait longtemps.

100 Degrees est une chanson sur Noël et la chaleur [100 degrés Fahrenheit équivalent à 38° C]. J’aurais eu l’impression de me trahir moi-même et d’être déloyale avec mon pays si mon album n’avait pas comporté au moins une chanson qui n’évoque jamais la neige et l’hiver, car les Noëls australiens [hémisphère sud oblige] se déroulent dans la chaleur de l’été. 100 Degrees étaient donc une chanson parfaite pour un duo avec ma sœur. Pour nous, Noël, c’est ça.

Vous êtes habituée aux duos -cet album en comprend aussi un avec Iggy Pop, un avec James Corden et un autre, posthume, avec Frank Sinatra. Y a-t-il un artiste francophone, vivant ou disparu, avec lequel vous aimeriez ou auriez aimé chanter ?

Serge Gainsbourg.

Pourquoi ?

[En français] : Parce que c’est Serge Gainsbourg !

Et parmi les artistes encore en vie ?

C’est une question difficile. (Elle réfléchit) J’aime beaucoup Stromae, il est très rafraîchissant et intéressant.

Vous avez une relation particulière avec la France, vous connaissez bien notre pays. Comment avez-vous réagi en apprenant les attentats du 13 novembre à Paris ?

Comme le reste du monde. Cela a été un choc absolu et m’a beaucoup attristée. J’ai immédiatement contacté mes amis ici pour savoir s’ils allaient bien. Il y a eu une résonance dans le monde entier. Mon cœur était au côté de la France.

La dernière fois où vous vous êtes produite au Bataclan, c’était en 2001. Vous vous en souvenez ?

Le fait d’y avoir joué rend le drame encore plus réel sachant que vous avez été dans cette salle, que vos amis y sont allés… Il m’est très difficile d’exprimer ma tristesse en quelques mots, c’est un sujet très important. Mon amour pour la France est plus fort que jamais.

Vous êtes chanteuse, actrice, jurée dans des talent shows, icône de mode… Est-ce qu’il y a un domaine que vous n’avez pas encore abordé et dans lequel vous aimeriez vous engager ?

Dans une autre vie, dans mes rêves… J’aime beaucoup le design graphique…

Il n’est pas trop tard…

Il est probablement trop tard pour exceller là-dedans. Je me penche là-dessus avec mes pochettes, mes livrets d’album et le matériel de promotion de mon travail, mais… Qu’est-ce que j’aimerais faire d’autre ? Parfois, je me dis que j’aimerais réaliser. Quoi ? Je ne sais pas. J’ai passé tellement de temps devant la caméra qu’il me semble savoir ce qu’il faut faire de l’autre côté. Cela me frustre parfois de ne pas être de l’autre côté. Alors, qui sait ? Un jour peut-être…

En tant que réalisatrice ? Productrice d’un show télé ?

Je ne sais pas. (Elle rit) Je sais que je ne pourrais pas réaliser un film. Cela me semble trop pour moi. Mais, en étant devant la caméra, j’ai acquis des connaissances. Alors, même si je sais que c’est difficile d’être derrière la caméra, ce serait un beau challenge pour moi.

Dans un futur proche, quels sont vos projets ?

Pour l’année prochaine, je travaille sur des chansons mais je ne peux malheureusement rien vous dire de plus. Une fois que l’on aura refermé la parenthèse de l’album de Noël -que j’ai adoré faire-, je reviendrai avec des chansons plus pop, plus dance.

L’Australie participait cette année à l’Eurovision et rééditera l’expérience l’an prochain. Vous accepteriez de représenter votre pays natal ?

On me l’a déjà demandé. Mais, je serais bien trop nerveuse. Je serais terrifiée. Je ne pense pas que cela soit pour moi.

Quel serait le meilleur cadeau de Noël à vous faire cette année ?

Un petit-déjeuner au lit ! Et, sincèrement, de savoir que mon album a touché les gens et qu’il puisse accompagner leur Noël. Je sais que ça sonne un peu ringard mais, pour moi, ça représente beaucoup.

* Kylie Christmas (Warner/Parlophone), est disponible en version simple et en version deluxe (comprenant un DVD et des titres supplémentaires, dont son duo avec sa sœur Danii).