Le squelette que les experts italiens attribuent à Lisa Gherardini. 
Le squelette que les experts italiens attribuent à Lisa Gherardini.  - CLAUDIO GIOVANNINI/AFP

A.L

Les recherches avaient été lancées en 2011 après la découverte d'un certificat de décès qui suggérait que Lisa Gherardini, la prétendue modèle du fameux portrait, serait morte en 1542 et aurait été enterrée dans le couvent de Saint'Orsola, à Florence, en Italie.

Au bout d’un an, après quelques interruptions faute de fonds, le résultat est là. C’est du moins ce que prétend l’équipe des archéologues qui affirme avoir retrouvé les ossements près du couvent. Ceux-ci vont être envoyés au Département pour la conservation des biens culturels, où ils seront examinés.

Lisa Gherardini est-elle vraiment le modèle?

Connue aussi comme Lisa del Giocondo, Lisa Gherardini (1479-1542) était la femme d’un riche marchand de soie de Florence. Les notes d’une connaissance de Léonard de Vinci datant de 1503 indiquent que le peintre était en train de travailler sur un portrait de cette femme. Par ailleurs, les liens étroits entre Léonard de Vinci et la famille del Gioncodo ont été établis en 2004.

Mais les autres hypothèses sont nombreuses. La Joconde pourrait aussi être un homme. C’est la thèse avancée par Silvano Vincenti, président du Comité national pour la valorisation des biens historiques, une association privée d'investigation de l'art. Selon lui, c’est un jeune apprenti de Léonard de Vinci nommé Salai qui aurait servi de modèle à la célébrissime Mona Lisa. Deux minuscules lettres peintes dans les yeux de la Joconde, un L pour Leonardo et un S pour Salai, en seraient les indices, d’après l’expert qui a analysé des reproductions numériques de haute qualité du tableau. Selon lui, Léonard de Vinci et son apprenti étaient probablement amants. La thèse laisse cependant très sceptiques les experts du Louvre. 

>> Homme, femme ou autoportrait: toutes les hypothèses autour de la Joconde