Avant l'immense succès de « Jardin d'hiver », Henri Salvador avait enregistré des maquettes.
Avant l'immense succès de « Jardin d'hiver », Henri Salvador avait enregistré des maquettes. - Polydor

Sarah Gandillot

Depuis la mort d'Henri Salvador, Catherine, son épouse, n'avait réécouté qu'une fois ses maquettes enregistrées en 1999, juste avant le succès de « Jardin d'hiver », restées au fond d'un tiroir. Ses larmes avaient eu raison de ces chansons. Quatre ans plus tard, Francis Maggiulli, compositeur de la plupart d'entre elles, propose au directeur artistique Laurent Manganas de venir les écouter : « J'y allais en traînant les pieds. Les chansons oubliées ont toujours une bonne raison de l'être », raconte-t-il. Mais Manganas accroche. « Seuls les arrangements, très big band, laissaient à désirer. » Catherine est d'accord. « Je voulais une orchestration classe et épurée et que la voix d'Henri soit mise en valeur. »

Un duo virtuel
Qui d'autre que Benjamin Biolay pour remplir cette mission ? « Je n'avais que lui en tête, mais n'osais pas le dire. Et Laurent non plus. » Salvador et Biolay à l'époque de « Jardin d'hiver » s'étaient un peu écharpés par voie de presse. Catherine savait que la réconciliation était consommée dans l'intimité. Manganas s'est jeté à l'eau et Biolay, en bon petit génie de la musique, a fait des merveilles. « Au départ, il avait donné son accord pour deux chansons. Il s'est pris au jeu et a réorchestré tout l'album », raconte Catherine. Cerise sur le gâteau, un duo virtuel, « ça leur passera », entre Salvador et Biolay sur les artistes et leur tendance à prendre le melon… « Un beau clin d'œil ! », se réjouit Catherine Salvador.

un duo virtuel avec Céline Dion

Selon Le Parisien, le prochain album de la diva canadienne qui sort en novembre, comprendrait un duo virtuel avec Henri Salvador sur le titre Tant de temps. En attendant, on peut toujours écouter la chanson sans Céline sur l'album posthume d'Henri. Mais aussi un duo avec Hubert Mounier ou une version toute nouvelle de « Syracuse ».