Un des fusains de David Merveille.
Un des fusains de David Merveille. - D.Merveille/Rouergue/Racine

Sempé aime rappeler que Jacques Tati lui avait dit un jour : « Vous avez fait un dessin que je voulais faire. » C'est sans doute ce que l'acteur et réalisateur de Mon oncle et de Playtime aurait dit au Belge David Merveille pour ses illustrations. Merveilles que ces fusains et collages exposés actuellement en Belgique* et à la rentrée à Paris*. En attendant, ils sont publiés dans Monsieur Hulot s'expose, sorte de catalogue d'expo mis en vente avant l'heure par les éditions Rouergue et Racine**.
La ligne claire de David Merveille se joue avec légèreté du souvenir des films de Jacques Tati, comme Les Vacances de Monsieur Hulot, ou d'œuvres imaginées. Clins d'œil à la polémique sur sa pipe par-ci, écho au sens affûté du détail du cinéaste par-là, « David Merveille lui fait quitter le cinéma, raconte Macha Makeïeff en préface du livre. Il le met en circulation sur du papier, dans des pages crayonnées, à l'élégance heureuse que Tati, qui ne savait pas dessiner, aurait aimées. »Stéphane Leblanc