Le groupe anglais d'électro-pop Hot Chip sort son cinquième album.
Le groupe anglais d'électro-pop Hot Chip sort son cinquième album. - steve gullickhires

Benjamin Chapon

«Toutes nos musiques ne sont pas faites pour danser. » Pour quoi alors ? Avec In Our Heads, leur 5e album, Hot Chip, groupe anglais d'électro-pop, s'affirme un peu plus comme le band qui nous fait autant cogiter que gigoter. « Nous avons un rapport hédoniste à la musique, estime Alexis Taylor. Alors oui, on prend plaisir à faire danser, bien sûr. Parce que c'est un mouvement à la fois intime et fédérateur, comme un acte sexuel et politique. Mais la noirceur nous donne aussi des émotions. »

Intello, mais pas trop
Plus gai que le précédent et crépusculaire One Life Stand, cet album s'aventure tout de même en contrées mélancoliques, voire contemplatives. « Nous souhaitons que les gens aient un lien direct avec nos musiques, sans grille de lecture ou références savantes, explique Alexis Taylor. Mais nous espérons aussi qu'ils s'interrogent sur la direction vers laquelle nous voulons les emmener. »
Un goût assumé pour les univers sonores décalés, un éclectisme stylistique post-moderne confèrent également à Hot Chip un petit côté intello. « Il n'y a pas de second degré chez nous, se défend Alexis Taylor. Quand on aime un truc, même commercial ou unanimement considéré comme ringard, on s'autorise à l'utiliser. Je m'amuse à détourner des samples hyper-connus. Juste assez pour qu'on ne puisse pas nous réclamer des royalties… »

Sur quoi va-t-on danser cet été ?

L'incontournable, « Perfect World », titre phare du dernier album de The Gossip, fait indiscutablement partie des tubes de l'été. « Baby Come Home » des Scissor Sisters réveillera l'âme disco des plus coincés du dancefloor. A surveiller, le 2 juillet, la sortie de l'Ibiza Mix de David Guetta.