Sandrine Bonnaire.
Sandrine Bonnaire. - NIVIERE/LYDIE/NIKO/SIPA

Stéphane Leblanc

La Semaine de la critique, doyenne des sections parallèles du festival de Cannes, a présenté ce lundi sa sélection. Sept longs-métrages en compétition, dont six premiers films. Parmi lesquels Au galop, du metteur en scène de théâtre Louis-Do de Lencquesaing.

Pour susciter l’événement, comme l’an dernier avec La Guerre est déclarée, le délégué de la Semaine, Charles Tesson, mise «sur deux films en séances spéciales»: Augustine, d’Alice Winocour, film historique sur l’hystérie, où Vincent Lindon dont « toute l’intensité de jeu passe par le regard », joue le Dr Charcot. Et sur J’enrage de son absence, de Sandrine Bonnaire, « histoire d’amour insensée », avec William Hurt.

 

LA SELECTION DE LA 51e SEMAINE DE LA CRITIQUE COMPETITION

 

Longs métrages

Aquí y allá Antonio Méndez Esparza (Espagne/Etats-Unis/Mexique) 1er

Au galop Louis-Do de Lencquesaing (France) 1er

Hors les murs David Lambert (Belgique/Canada/France) 1er

Peddlers Vasan Bala (Inde) 1er

Los Salvajes Alejandro Fadel (Argentine) 1er Sofia’s Last Ambulance Ilian Metev (Allemagne/Croatie/Bulgarie) 1er

Les Voisins de Dieu Meni Yaesh (Israël/France) 1er

 

Courts et moyens métrages

La Bifle Jean-Baptiste Saurel (France)

Ce n’est pas un film de cow-boys Benjamin Parent (France)

Circle Line Shin Suwon (Corée du Sud)

O Duplo Juliana Rojas (Brésil)

Family Dinner Stefan Constantinescu (Suède)

Fleuve rouge, Song Hong S. Lansaque, F. Leroy (France)

Hazara Shay Levi (Israël)

Horizon Paul Negoescu (Roumanie)

Un dimanche matin Damien Manivel (France)

Yeguas y cotorras Natalia Garagiola (Argentine)

 

SEANCES SPECIALES

Film d’Ouverture

Broken Rufus Norris (Royaume-Uni) 1er

Séances Spéciales

Augustine Alice Winocour (France) 1er

J’enrage de son absence Sandrine Bonnaire (France/Luxembourg/Belgique) 2e