Non, cette voisine BCBG, au sourire bien accroché n'est pas terne. Plutôt pleine de force, d'esprit, dotée d'un humour qui prend à revers, et d'un art consommé du twist. A force de la fréquenter, on lui trouve de plus en plus de qualités. La saison 1 de « The Good Wife » était convaincante, la saison 2, captivante. D'un abord aussi discret que les tailleurs d'Alicia Florrick (Julianna Margulies), trompée par son politicien de mari, la série épanouit ses qualités au fil des épisodes, à l'image de l'itinéraire de son héroïne qui doit reprendre son travail d'avocate. Croisant les univers du « procedural » juridique et du feuilleton politique, portant avec chic des seconds rôles décalés (Michael J. Fox en avocat retors atteint d'une maladie neurologique). « The Good Wife » s'apprécie sur la longueur dans ce coffret DVD. Les bonus en plus : des clips de campagne politique au focus sur l'irrésistible Eli Gold (Alan Cumming) en directeur de communication redoutable de férocité et d'humour anglais. Anne Kerloc'h