Soljenitsyne enfin au programme des lycées russes

LITTERATURE L'écrivain avait été emprisonné dans un goulag durant 8 ans. Son livre racontant cette expérience avait été interdit...

20minutes.fr

— 

Un soldat monte la garde devant le cercueil d'Alexandre Soljenitsyne, exposé à l'académie des sciences de Moscou, le 5 août 2008. L'écrivain, prix Nobel de littérature, célèbre pour sa dénonciation du goulag, est décédé dimanche soir.

Un soldat monte la garde devant le cercueil d'Alexandre Soljenitsyne, exposé à l'académie des sciences de Moscou, le 5 août 2008. L'écrivain, prix Nobel de littérature, célèbre pour sa dénonciation du goulag, est décédé dimanche soir. — REUTERS/Sergei Karpukhin

Tout un symbole. Un an après sa mort et 36 ans après la publication de son essai L'Archipel du Goulag, Alexandre Soljenitsyne a enfin l’honneur d’être inscrit au programme des lycées russes pour la rentrée. L'archipel du Goulag est riche d'un «héritage culturel et historique vital», a expliqué le ministère russe de l'Education. Les lycéens n'auront pas à lire les trois volumes, mais juste des extraits du texte.
 
Dans ce livre paru en 1973, interdit sur le territoire russe pendant quinze ans, Soljenitsyne décrit les arcanes du pouvoir du système totalitaire soviétique en racontant son emprisonnement dans un goulag durant huit ans. Cet ouvrage, d’abord paru en France, est interdite en Russie. Il lui vaut d'être déchu de sa citoyenneté et d'être arrêté puis expulsé d’Union Soviétique en février 1974. Sa citoyenneté soviétique lui sera restituée en 1989, grâce à la politique de transparence (Glasnost) menée par l’URSS depuis 1985, et l'Archipel du Goulag est publié dans le pays la même année.
 
C’est le début de la réhabilitation de cet écrivain longtemps ignoré par ses compatriotes. Un colloque international lui est consacré en décembre 2003, à Moscou. Quatre ans plus tard, le président russe Vladimir Poutine lui remet un prix d’Etat pour son œuvre. L’auteur, de retour en Russie en 1994, s’éteint à Moscou le 3 août 2008.

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.