Le rappeur Orelsan
Le rappeur Orelsan - (c) Manuel Lagos Cid / Figure

La polémique enfle. Après avoir été défendu tant par le chanteur Cali que par l’UMP, Orelsan prend à son tour la parole pour critiquer l’annulation de son concert aux Francofolies de La Rochelle.

«Quand on étudie l'affaire de A à Z et qu'on voit tous les faits, on voit vraiment qu'il y a des pressions, que la déprogrammation n'est pas justifiée. Les personnes qui déprogramment mon concert ou qui mettent des pressions sur les organisateurs n'ont pas vu le concert», a déclaré le rappeur. Ce dernier fait l'objet d'une polémique pour une chanson, «Sale pute», dans laquelle des associations ont vu une apologie de la violence envers les femmes.

>> Tous nos articles sur Orelsan

«Déprogrammer un concert qu'on n'a pas vu, je trouve ça vraiment aberrant», a-t-il ajouté ce lundi matin sur Europe 1. Orelsan aurait dû se produire ce mardi aux Francofolies.

Interviewé par 20minutes.fr en avril, Orelsan avait affirmé que «”Sale pute” était une fiction, et pas du tout un appel à la maltraitance envers les femmes. C’est une vieille chanson, que je ne chante plus sur scène depuis six mois, que j’ai également retiré de mon MySpace. La misogynie, la violence, ce sont des sujets graves, qu’il faut combattre sur le terrain, pas en s’en prenant à des artistes. Je suis la mauvaise cible.»

Rencontrer Ségolène Royal

Interrogé lundi par Europe 1 sur la position de la présidente PS de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, qui s'était réjouie début juillet de sa déprogrammation et avait expliqué au journal «Sud Ouest» avoir demandé des «clarifications» au festival sur la présence de l'artiste, Orelsan a déclaré que «bien sûr» il aimerait la rencontrer. Mais «ce n'est pas Ségolène Royal qui arrangera mon cas. J'aimerais peut-être mieux rencontrer Frédéric Mitterrand qui, lui, est chargé de ça», a-t-il ajouté.

«J'aimerais montrer que les gens qui me déprogramment me font passer pour quelque chose que je ne suis pas et ne connaissent pas le fond du sujet», a encore déclaré le rappeur.

 

Mots-clés :