MGMT au Festival Glastonbury, en juin 2008
MGMT au Festival Glastonbury, en juin 2008 - WENN / SIPA

Souvenez-vous. L’avocate du groupe MGMT avait accusé l’UMP de contrefaçon et lui avait demandé réparation pour avoir utilisé sans autorisation la musique du groupe de rock américain lors de deux meetings et sur le Web. Selon France Info, le parti de majorité «devra débourser un peu plus de 30.000 euros» et 2.500 euros de frais de justice. Ce qui fait quand même une différence par rapport à l’euro symbolique proposé dans un premier temps comme dédommagement.

La sentence n’est pas le résultat d’une confrontation lors d’un procès, mais le fruit d’un règlement de comptes à l’amiable. «Le document a été signé la semaine dernière, explique le cabinet de Xavier Bertrand, cité par Lepoint.fr. Nous verserons la somme à une association qui défend le droit d'auteur, conformément aux souhaits du groupe américain».

Coïncidence ou pas, l’annonce tombe la veille de l’examen de la loi Création et Internet à l’Assemblée nationale, retoqué le 9 avril dernier.

Mots-clés :