Coldplay, Daft Punk, Adele, Robert Plant: les élus des Grammy Awards

CULTURE Résumé de plusieurs heures de cérémonie, à Los Angeles, dimanche soir...

20minutes.fr

— 

 La chanteuse M.I.A, enceinte, aux Grammy Awards, le 9 février 2009

 La chanteuse M.I.A, enceinte, aux Grammy Awards, le 9 février 2009 — ANDREW GOMBERT/EPA/SIPA

La 51e édition des Grammy Awards, des récompenses décernées dans 110 catégories, du classique au heavy metal en passant par la polka, a eu lieu ce dimanche soir à Los Angeles. En tout, cinq heures de show, pas toujours palpitantes. Que faut-il retenir de l’événement? 20minutes.fr fait le résumé.
 
Récompenses
 
Le duo formé par Robert Plant et Alison Krauss a triomphé, enlevant le prix du meilleur album pour «Raising Sand», collaboration entre l'ex-chanteur de Led Zeppelin et la musicienne de country et bluegrass, ainsi que quatre autres trophées. «Je voudrais dire que je suis renversé», a lâché Plant, ajoutant en plaisantant que «c'est une bonne façon de passer un dimanche».
 


Dans le genre «on fait du neuf avec du vieux», le bluesman B.B. King, 83 ans, a remporté le Grammy de l'album de blues traditionnel, le 15e trophée de sa longue carrière.

Lil Wayne, qui pouvait espérer huit trophées, en a quant à lui reçu quatre: meilleur album de rap, meilleure performance de rap en solo, meilleure performance de rap en duo ou en groupe et meilleure chanson de rap.

>> Les meilleurs moments de la cérémonie en images c'est ici >>>

Et le titre de l’année? C’est la chanson «Viva la Vida» du groupe britannique Coldplay qui a été élue.
 



Dans la catégorie de la révélation, c’est Adele, une chanteuse anglaise de 20 ans, qui l’a emporté, face aux Jonas Brothers et la chanteuse Duffy.
 
L'Américaine Jennifer Hudson, qui avait décroché en 2007 l'Oscar du second rôle pour son rôle de chanteuse dans «Dreamgirls», a reçu le trophée du meilleur album R n'B, quelques mois après le meurtre de sa mère, de son frère et de son neveu.
 
Enfin, les Français de Daft Punk ont rapporté deux Grammys: meilleur album électronique ou dance pour «Alive 2007» et meilleur single dans le même genre pour «Harder Better Faster Stronger».
 

Sur scène
 
Au cours de la cérémonie, on a pu voir l'ex-Beatle Paul McCartney chanter le classique «I saw her standing there» accompagné de Dave Grohl, batteur des Foo Fighters. La palme du show le plus bluffant revient à celui de Radiohead, nommé huit fois, revenu avec deux récompenses, dont celui de la meilleure musique alternative.

 

Autre performance remarquée: celle de Whitney Houston. La presse américaine, unanime, a salué un come-back réussi.
 
Coulisses

L’absence de la chanteuse Rihanna, 20 ans, connue pour ses tubes «Umbrella» et «Disturbia». Elle devait se produire dimanche soir aux Grammy Awards, mais au dernier moment, les organisateurs de la cérémonie ont annoncé que la participation de Rihanna avait été annulée. Dans le même temps, la police de Los Angeles a indiqué être à la recherche du petit ami de la chanteuse, Chris Brown, un chanteur de R n'B âgé de 19 ans, que les autorités soupçonnent d'avoir agressé une femme. La police a refusé de confirmer que la victime était Rihanna, mais le «Los Angeles Times», citant des sources proches de l'enquête, a assuré que c'était le cas.

Mode
 
Whitney Houston, justement, moulée dans une robe léopard ultra sexy. Dans un autre genre, M.I.A., enceinte jusqu’au cou, est apparue avec une robe-bikini à pois noir et blanc, des ongles vernis en jaune, et des baskets montantes blanches. Sans oublier des lunettes noires. Tellement années 80.

Fidèle à lui-même, Robert Plant portait, lui, un perfecto et ses cheveux longs et dégoulinants. Quant à Katy Perry, elle avait revêtu une robe courte en nacre, lui donnant des airs de Fée Clochette.