Helena Noguerra: «Je voulais des hardeurs qui acceptent de se déshabiller et de danser, pas des amateurs»

INTERVIEW Helena Noguerra espère avoir inventé le «pop porn»...

Recueilli par Alice Antheaume

— 

 Helena Noguerra réalise "Peep-show Héros", un court métrage X

 Helena Noguerra réalise "Peep-show Héros", un court métrage X — Cassandre Sturboise

«J’espère avoir inventé le pop porn», sourit Helena Noguerra, qui cumule les métiers de chanteuse de réalisatrice. «Peep-show Héros», le court-métrage X qu’elle a tourné pour la collection «X femmes», sur Canal+, pétarade de couleurs pop, de références aux comics américains, et de scènes porno délirantes. Interview.
 
Vous êtes-vous fixé des limites pour tourner votre film?
J’ai fait un film X, j’assume. Ce n’est ni intellectuel ni érotique. Je n’ai pas de limite morale, même s’il y a des choses que je n’aurais pas aimé filmer.
 
Comme quoi?

Des scènes trop humiliantes pour les femmes. Par exemple ,  quand des hommes leur jouissent dessus ou leur crachent dessus, scènes dont les Japonais raffolent pourtant.
 
Comment avez-vous choisi vos acteurs?
Il y a eu un casting. Je voulais des hardeurs qui acceptent de se déshabiller et de danser, pas des amateurs. Car je ne voulais pas filmer des émotions. Mon actrice principale, elle a un côté BD que j’adore. On la dirait fille de Pamela Anderson et Brigitte Bardot, mais en plus vulgaire. Et puis, elle est gaulée parfaitement, avec des petits seins parfaits et pas refaits. Si je devenais réalisatrice de films X, je tournerais d’autres films X avec elle.
 
Voulez-vous tourner d’autres films X?

Je ne vais pas m’en faire une spécialité mais pourquoi pas? J’ai d’autres idées de réalisation, alors je suis plutôt pour.

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.