Steven Spielberg accusé de plagiat

CULTURE Il aurait copié-collé l'intrigue de «Fenêtre sur cour» sans s'acquitter des droits…

AA

— 

La Chine se sert des jeux Olympiques comme d'une formidable vitrine, tout comme ses détracteurs enhardis après leur première victoire née de la décision du cinéaste Steven Spielberg de boycotter l'événement.

La Chine se sert des jeux Olympiques comme d'une formidable vitrine, tout comme ses détracteurs enhardis après leur première victoire née de la décision du cinéaste Steven Spielberg de boycotter l'événement. — Marsaili McGrath AFP/GETTY IMAGES/archives

Les héritiers de Cornell Woolrich, l’auteur de la nouvelle qu’Alfred Hitchcock avait transposé à l’écran sous le titre «Fenêtre sur cour», ont porté plainte contre Steven Spielberg et sa société de production Dreamworks.
 
Ils reprochent au cinéaste américain d’avoir produit le film «Paranoiak», en 2007, en pompant l’intrigue sur celle de «Fenêtre sur cour» sans s’acquitter des droits d’auteur dévolus à l’écrivain. Droits qu’Alfred Hitchcock avait, quant à lui, obtenus en 1953.
 


Même intrigue?


Spielberg et Dreamworks «l’ont fait clandestinement, par la porte arrière, en se servant de l’histoire de “Fenêtre sur cour” sans payer de compensation», est-il écrit dans le dossier qui se trouve à la cour fédérale de Manhattan, à New York. Même héros, mêmes personnages secondaires, même scénario, même suspens: l’histoire de «Fenêtre sur cour» et «Paranoiak» est «essentiellement la même», peut-on encore lire. L’histoire d’un homme qui mate, jumelles aidant, les allées et venues de ses voisins d’immeuble. Et qui finit par trouver leur comportement étrange.



Le mot remake était de toutes les critiques

D'après les critiques rédigées en 2007, lors de la sortie de «Paranoiak», nul doute que le film produit par Spielberg était considéré comme une déclinaison high-tech de l'oeuvre d'Hitchcock: Le «Journal du Dimanche» parlait d'une version ado de "Fenêtre sur cour" filmée caméra à l'épaule façon "Blair Witch Project"»; «Les Cahiers du cinéma» évoquait de leur côté un «remake plutôt bien écrit de "Fenêtre sur cour"».

Pour l’instant, Steven Spielberg n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire.

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.