Festivals 2018: On a répertorié les têtes d'affiches selon vos goûts

MUSIQUE Vieilles Charrues, Eurockéennes, Francofolies… Les festivals français les plus fréquentés ont annoncé leurs têtes d’affiches. «20 minutes» fait le point pour vous…

Antoine Irrien

— 

Au festival du Cabaret Vert, en 2016.

Au festival du Cabaret Vert, en 2016. — Carl Hocquart/SIPA

Début décembre, toujours la même rengaine, et toujours cette même question : « Bon les gars, c’est quoi les têtes d’affiches l’année prochaine ? ». Les programmations sortent les unes après les autres, et on peut dire que 2018 s’annonce plutôt bien. Qui voir où et quand ? 20 minutes a fait une sélection de quelques artistes à ne surtout pas louper l’été prochain.

>> A lire aussi : Qu'avons-nous fait ? Les festivals cracra sont en voie d’extinction

  • Liam Gallagher, pour les nostalgiques des années 1990 et les après-midi Malcolm

Oasis quoi ! Véritable icône de la scène « Britpop » des années 1990, Liam Gallagher montera, sans son frère Noel, sur la scène du Main Square, à Arras (Pas-de-Calais), le 7 juillet, des Eurockéennes (Territoire de Belfort) le 8 juillet, et des Vieilles Charrues, à Carhaix (Finistère) le 20 juillet. L’ancien chanteur d’Oasis a sorti  son premier album solo, As You Were, en octobre dernier. Si le conflit avec son frère aîné ne s’arrange pas vraiment, Liam est un peu nostalgique de la période où lui et son frangin sortaient Wonderwall, Don’t Look Back in Anger, Stand by Me ou encore Wathever. « Cause maybe », ça serait trop bête pour le plus petit des Gallagher de ne pas haranguer le public français avec ces titres d’anthologies.

  • Depeche Mode pour représenter les 80’s

De retour l’année dernière avec un nouvel album, la légendaire formation anglaise va effectuer une petite tournée des festivals de l’Hexagone en 2018. Le groupe, qui ne s’est jamais séparé en trente-six ans, va jouer le 7 juillet au Main Square, à Hérouville-Saint-Clair (Normandie) au festival Beauregard le 9 juillet, dans le cadre du festival Musilac le 12 juillet, puis le 19 juillet à Carhaix (Finistère), au festival des Vieilles Charrues. David Gahan, chanteur charismatique de Depeche Mode, sera bel et bien présent, et nous replongera en plein dans les année 1980. Ce qui ravira forcément les fans de new wave et de post-punk.

  • Orelsan, parce que vous serez tous contents

Plutôt simple et basique à imaginer. Le rappeur Caennais engrange un peu plus d’expérience chaque année. Premier film réalisé il y a deux ans, arrêt de son duo avec son pote Gringe, avec qui il formait « Les Casseurs Flowters », sorti de son troisième album solo La fête est finie le 20 octobre dernier, les années passent et Orelsan devient rapidement un des artistes qu’on ne présente plus.

Il posera son flow incisif sur les scènes du Printemps de Bourges le 26 avril, de Garorock à Marmande (Lot-et-Garonne) le 29 juin, des Eurockéennes de Belfort le 5 juillet, de Beauregard le lendemain, le 8 juillet au Main Square, aux Francofolies de La Rochelle (Charente-Maritime) le jour de la fête nationale, ou encore le dimanche 22 juillet aux Vieilles Charrues.

  • Véronique Sanson, pour que les mamies versent leurs petites larmes

Cinquante ans ont passé et Madame Sanson est toujours là. Dignes, dingues, donc…, son quinzième album studio, sorti en novembre 2016, va autant réjouir les jeunes mamies que les millenials. Parce que bon, toute le monde l'aime notre Véro. Pour voir le monument de la chanson française, il faudra  y jeter un oeil au Printemps de Bourges (Cher) le 24 avril, au festival de Nîmes (Gard) le 29 juin, le 5 juillet au Montelimar Agglo Festival (Drôme), le 11 juillet aux Francofolies, ou bien le 22 juillet aux Vieilles Charrues.

  • Portugal. The Man, pour les mecs un peu hipster

Pas hyper connu de tous, le groupe américain a pourtant pas mal le succès depuis ses débuts. Cette année, ils ont sorti leur neuvième album, Woodstock. Petite moustache, lunette un peu vintage, les membres de Portugal. The Man ont quand même un peu changé. Début des années 2010, les mecs étaient carrément les archétypes de ces hipsters barbus qu’on a soudainement vu débarquer dans les rues. La formation quittera le froid de son Alaska d’origine l’été prochain pour balancer leur pop-rock progressif le 7 juillet au festival Les Déferlantes Sud de la France à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), le 8 juillet au Main Square, et le 20 juillet aux Vieilles Charrues.

  • Iam, en espérant un micro d’argent sur scène

Le plus grand groupe de rap français fait son retour cette année. Et c’est limite avec obligation qu’on doit se rendre à leurs prestations. Akhenaton, Shurik’n, Kheops, Imhotep et Kephren inviteront avant tout le public à découvrir leur dernier album en date, Rêvolution. Les patrons de Marseille n’hésiteront sûrement pas à nous faire également danser le Mia, et à enchaîner les tubes de leur album phare L’École du micro d’argent. A ne rater sous aucun prétexte. Sur scène le 8 juillet au Main Square, le 15 juillet à Musilac, le 20 juillet à Carhaix, et le 22 juillet au festival de Carcassonne.