«On vient en Egypte pour effacer les traces de Nicolas Sarkozy»

MUSIQUE Interview d'IAM, lors d'une conférence de presse au Caire...

Laurent Roche

— 

Le groupe de rap IAM aux Victoires de la Musique en mars 2008

Le groupe de rap IAM aux Victoires de la Musique en mars 2008 — Sipa

Pour les vingt ans du groupe, les rappeurs marseillais d’IAM organisent vendredi un concert aux pieds des Pyramides de Giza, en Egypte. A deux jours de cet événement, Akhénathon et ses compères donnaient une conférence de presse au Caire. Morceaux choisis.

D’où vient l’idée de ce concert aux Pyramides?

Akhénaton: C’est parti d’une connerie. On était sur un plateau télé, vers 1992, et on a lancé en riant: «s’il vous plaît, monsieur Moubarak, rapatriez-nous en Egypte, on veut faire un concert au pied des Pyramides!» Comme quoi les meilleures plaisanteries font les bons projets!

Freeman: Au-delà de la blague, ce concert est dans la lignée de ce qu’IAM a toujours voulu faire: défricher, faire différemment. Et là, on ne pouvait pas trouver mieux: un concert au pied des Pyramides, on va être les premiers dans le monde du hip-hop à faire ça.

Vous êtes venus à deux reprises pour préparer ce concert. Que retiendrez-vous de l’Egypte?

Freeman: Nous n’étions jamais venus auparavant. Les sites historiques comme Louxor, Assouan et surtout les Pyramides sont très impressionnants. On était comme des enfants chez Disney, je pense que le documentaire (1) le montrera. L’Egypte, c’est un retour aux sources par rapport à nos débuts, par rapport aux noms que certains d’entre nous se sont choisis.

Akhénaton: Nous les avions choisis à une période où beaucoup de groupes prenaient des noms anglophones. On voulait s’en démarquer. Et on se faisait passer à l’époque un livre de Cheikh Anta Diop expliquant que l’Egypte était au centre de la civilisation, du monde, que les Pharaons étaient noirs…

Freeman: Par ailleurs, venir en Egypte, ça remet les pieds sur terre, ça donne une autre vision de la misère. Quand on voit ce que certains Egyptiens gagnent, leurs conditions de vie, ça scotche au niveau humain. Cela pourrait nous inspirer des thèmes nouveaux, des thèmes déjà abordés par IAM, par exemple avec «Né sous la même étoile», mais qu’il faudrait approfondir.

E
t l’avenir? Où fêterez-vous les trente ans du groupe?

Akhénaton: En Chine, pourquoi pas? Sur la Grande Muraille. Ou alors à Pékin: ils pourraient «désinterdire» la Cité Interdite!

Nicolas Sarkozy vous a précédé de quelques mois en Egypte… Cela vous inspire quoi?
Akhénaton: On vient effacer ses traces, nettoyer derrière lui!

(1) Un documentaire sur la préparation du concert est en cours de tournage. Il sera diffusé en mai sur Canal+, et présenté en marge du Festival de Cannes. Un DVD regroupant le concert et le documentaire est également prévu.

A voir: le concert sera visible en direct et gratuitement sur www.liveconcerts.sfr.fr, vendredi 14 mars, à partir de 15 heures et rediffusé le soir même à 20h30.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.