Comment donner à des associations sans débourser un seul centime

SOLIDARITÉ De nombreuses applis permettent de donner à des associations gratuitement…

Laure Beaudonnet

— 

Illustration Le Schmilblick

Illustration Le Schmilblick — LE SCHMILBLICK

  • Le jeu solidaire Le Schmilblick reverse 15 % de son chiffre d’affaires à des associations.
  • Le Schmilblick était au Web Summit avec la Fédération Social Good Accelerator parrainé par La France s’engage.
  • Lilo, Rox et Km for Change reposent sur le même principe.

On imagine déjà tous les petits radins (et les autres) se frotter les mains à l’idée de changer le monde sans débourser un seul centime. A l’approche des fêtes de fin d’année, l’argent vous brûle les doigts et votre carte bleue s’est littéralement fait avaler par le Black Friday, sans compter qu’il reste encore la moitié de la liste de Noël de vos mioches ingrats à honorer.

>> A lire aussi : Homeless Plus, l’application qui vient en aide aux SDF, veut davantage les «connecter»

Autant dire qu’en ce moment, la solidarité n’est pas votre priorité. Mais des petits malins ont imaginé plusieurs solutions pour échanger vos pinces contre une âme charitable sans faire le moindre effort. Jouez, courez, naviguez sur le Web… Donner aux autres n’a jamais été aussi facile.

Jouer pour changer les choses

Le schmili schmili schmilimili… Depuis le 30 octobre, le très jeune Benjamin Athuil a repris le concept (et le nom) du mythique jeu de devinettes pour en faire un Care Game, soit un jeu qui finance des associations. L’idée lui est venue après qu’il a fait un constat simple : chaque jour, 400.000 heures sont passées à aligner des bonbons sur CandyCrush et le jeu génère plus de 500.000 euros par jour. « Ce n’est pas possible qu’autant de temps et de compétences ne servent qu’à aligner des bonbons », expliquait-il lorsque nous l’avons rencontré au Web Summit de Lisbonne début novembre.

Avec le Schmilblick, plus vous jouez, plus vous donnez aux associations par le biais de la publicité. Soit vous restez en « mode gratuit », soit vous payez pour ne plus voir les pubs ou pour avoir des indices bonus. Dans tous les cas, 15 % du chiffre d’affaires est reversé aux associations.

>> A lire aussi : 210 réfugiés hébergés chez des particuliers grâce à l'application Calm

Avant de jouer, vous choisissez l’une des cinq associations partenaires que vous souhaitez soutenir : les Apprentis d’Auteuil, Passeport Avenir, Singa (derrière l’opération CALM qui permettait d’accueillir un migrant), Activ’Action et Coexister. L’appli vient de passer la barre des 10.000 téléchargements. Si elle arrive à attirer 100.000 joueurs actifs, elle pourrait verser plus de 200.000 euros à ses associations partenaires en moins de deux ans. On n’a plus à rougir de jouer sur son téléphone.

Naviguer sur le Web pour sauver le monde

Vos requêtes sur le Web peuvent également servir aux autres. Le moteur de recherche Lilo, fondé en 2015 par deux Français, prône un Web plus éthique. Il revendique plus de 500 millions de requêtes qui ont permis de reverser plus de 220.000 euros à une cinquantaine d’associations et d’entreprises coopératives. A chaque nouvelle recherche, l’internaute cumule des gouttes d’eau, une sorte de monnaie virtuelle qu’on peut ensuite répartir sur l’association de son choix.

>> A lire aussi : «Si tu regardes les recherches Google, c’est comme si tu ouvrais le crâne de la planète»

Par le simple fait de naviguer, l’internaute participe au financement de ces associations, sans sortir le moindre euro de sa poche. Lilo reverse 50 % de son chiffre d’affaires à des projets sociaux et environnementaux, via une plateforme dédiée. Une goutte d’eau peut changer le monde.

Prendre un VTC pour le bien social

Et si votre trajet pour l’anniversaire d’oncle Philibert servait à aider une association ? C’est l’idée de Rox, sorte de Robin des bois des VTC, qui est encore en rodage. L’appli permet de donner à une association à chaque trajet (5 % de la course est reversée) et double la part qui revient au chauffeur par rapport à des services comme Uber. La commission est ramenée à 12 % (au lieu de 25 %) et les courses seront au prix du marché. Rox sera lancé fin janvier à Paris et espère s’étendre dans toute la France très vite.

Donner du sens à son jogging

Courez pour les autres. Lancée à la fin du mois de septembre 2016, Km for change transforme vos kilomètres en dons. L’application est née d’une observation : beaucoup de gens courent pour des associations, mais ce n’était pas toujours facile de le faire. Ici, on peut courir n’importe où et n’importe quand et chaque enjambée permet de soutenir une cause. Le joggeur choisit un projet, découvre l’entreprise mécène qui le parraine et lance sa course. Chaque kilomètre couru est converti en don (taux minimum de 10 centimes par kilomètre couru).

>> A lire aussi : On a tenté une course verticale (ça fait mal aux cuisses)

Après dix mois, 500.000 kilomètres ont déjà été courus pour un total de 80.000 euros récoltés au profit de différents projets associatifs. Une bonne raison d’enfiler ses baskets dimanche prochain.