New York: Une pétition lancée contre une peinture de Balthus jugée pédophile

POLEMIQUE Plus de 7.000 personnes soutiennent la demande qui estime que la toile peinte par un artiste dont le penchant pour les jeunes filles était notoire, « sexualise une enfant »…

20 Minutes avec agence

— 

Le Metropolitan Museum of Art de New York fait polémique avec l'exposition d'une toile jugée pédophile

Le Metropolitan Museum of Art de New York fait polémique avec l'exposition d'une toile jugée pédophile — Capture d'écran/Google Maps

Une pétition en ligne a été lancée afin de demander au Metropolitan Museum of Art de New York ( Etats-Unis) de retirer le tableau Thérèse rêvant, peint par Balthus en 1938.

La toile qui représente une jeune fille dont une jambe relevée laisse apparaître la culotte est en effet accusée de « sexualiser une enfant », rapporte le New York Post dimanche. Mardi midi, 7.300 personnes avaient signé et apporté leur soutien à cette demande. Le musée américain a toutefois indiqué ce dimanche que l’œuvre resterait exposée.

« Une pose sexuellement suggestive »

Mia Merril, une créatrice d’entreprise new-yorkaise de 30 ans, est à l’origine de la pétition. Dans son texte, l’entrepreneuse explique avoir découvert le tableau lors d’une visite au musée et avoir été « choquée de voir une toile qui représentait une jeune fille adoptant une pose sexuellement suggestive ». La trentenaire rappelle que Balthus « était connu pour son penchant pour les jeunes filles prépubères ».

Mia Merrill regrette que « dans le climat actuel où les accusations et les agressions sexuelles se multiplient », le musée « soutienne le voyeurisme et l’objectivation des enfants […] peut-être pas intentionnellement », en « montrant cette œuvre au public sans aucune clarification ».

>> A lire aussi : Le «Domestikator», l’œuvre évoquant une levrette retirée du parcours de la Fiac 2017

Des informations sur le contexte

Du côté du musée new-yorkais, le porte-parole Kenneth Weine a répondu que l’établissement avait pour « mission […] de rassembler, étudier, conserver et présenter des œuvres d’art majeures de toutes les époques et toutes les cultures pour mettre le public en contact avec la création, le savoir et les idées ».

L’auteure de la pétition a cependant précisé sa position ce lundi, indiquant qu’elle ne souhaite absolument pas voir le tableau « censuré ou détruit » mais aimerait que les responsables du Met apportent aux visiteurs des informations sur le contexte. Comme un message indiquant que vu l’attirance du peintre pour les jeunes filles, certains trouvent la toile « dérangeante ».

>> A lire aussi : Jugée indécente, une photo d'une statue de Neptune censurée sur Facebook