Harcèlement sexuel: Le film de Louis C.K. ne sortira pas en France

HOLLYWOOD Le comique a reconnu s'être masturbé devant plusieurs femmes sans leur consentement...

Philippe Berry

— 

Le comique Louis C.K., le 1er novembre 2016 sur scène à New York.

Le comique Louis C.K., le 1er novembre 2016 sur scène à New York. — Stephen Lovekin/Shutter/SIPA

Personne ne verra I love you, daddy. Après les États-Unis, la sortie en France du film de Louis C.K. prévue le 27 décembre a été annulée, alors que l’humoriste américain a reconnu s’être masturbé devant des femmes sans leur consentement, a indiqué vendredi un porte-parole du film : « Le film ne sortant pas aux États-Unis, il ne sortira pas en France. ».

Louis C.K., célèbre aux États-Unis mais peu connu à l’étranger, a reconnu le 10 novembre que des accusations d’exhibitionnisme portées contre lui étaient vraies, dans la foulée du scandale créé par l’affaire Weinstein, ce qui a immédiatement porté un coup d’arrêt à sa carrière.

La société de distribution Orchard a annulé la sortie du film I Love You, Daddy aux États-Unis, qui était programmée ce vendredi. Netflix a décidé de ne pas produire une nouvelle émission avec l’humoriste, contrairement à ce qui était envisagé et la société FX productions a annulé ses interventions prévues et les rémunérations correspondantes.

« Je ne montrais jamais ma bite sans demander d’abord »

Le New York Times avait publié des témoignages de cinq femmes l’accusant de s’être masturbé devant elles ou de leur avoir proposé de le faire. « Sur le moment, je me suis dit que je ne faisais rien de mal puisque je ne montrais jamais ma bite sans demander d’abord, ce qui est vrai aussi », s’est défendu Louis C.K.

« Mais ce que j’ai appris plus tard dans ma vie, trop tard, c’est que quand vous avez du pouvoir sur quelqu’un, leur demander de regarder votre sexe n’est pas une question. Pour elles, c’est une situation difficile. Le pouvoir que j’avais sur ces femmes, c’est qu’elles m’admiraient. Et je m’en suis servi de façon irresponsable », a-t-il ajouté.

« J’éprouve du remords pour mes actes. J’ai essayé d’en tirer les leçons. Et de les éviter (…) J’ai eu une carrière longue et chanceuse, j’ai pu dire tout ce que je voulais. Maintenant je vais prendre du recul et prendre longuement le temps d’écouter », a-t-il ajouté.