Une peinture inédite de Picasso estimée à plus d’un million d'euros bientôt aux enchères à Paris

ART Cette toile du célèbre peintre espagnol provient de la collection de sa fille Maya Widmaier Picasso…

20 Minutes avec agence

— 

Une toile inédite de Pablo Picasso sera mise aux enchères le 20 novembre prochain à Paris.

Une toile inédite de Pablo Picasso sera mise aux enchères le 20 novembre prochain à Paris. — RALPH GATTI AFP

C’est une nouvelle qui risque de faire frémir l’univers des collectionneurs : une huile sur toile de Pablo Picasso va être vendue aux enchères le lundi 20 novembre à l’hôtel Drouot, à Paris. Ce portrait d’Enfant, qui provient de l’ancienne collection de Maya Widmaier Picasso, est estimé entre 1,2 et 1,5 million d’euros, selon les informations du site spécialisé Interencheres.

Une œuvre inspirée par sa fille ?

Sur ce tableau aux tons gris-bleutés apparaît une silhouette d’enfant. Beaucoup se sont interrogés sur l’identité de celui ou celle qui a inspiré le maître espagnol. « Certains ont vu dans cet Enfant mis en vente, le portrait de Maya [la fille de Picasso]. Mais on ne peut en être certain et cette légende ne reste qu’une hypothèse », précise Maître Eric Dumeyniou qui dirigera les enchères.

Seule certitude, la date de création, le 30 avril 1947. La mention est inscrite au dos de cette œuvre qui a déjà été exposée en 1995 au Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen de Düsseldorf et en 1996 à la Staatsgalerie de Stuttgart (Allemagne).

>> A lire aussi : La dernière demeure de Picasso vendue pour plus de 20 millions d'euros

Susciter l’intérêt des collectionneurs du monde entier

Dans le monde de l’art, la mise aux enchères d’un Picasso provoque toujours une certaine agitation. « C’est un événement. Les œuvres de Picasso sont rares en ventes aux enchères et particulièrement en France », explique Maître Eric Dumeyniou.

Nul ne sait encore si cette toile fera s’envoler les prix, comme d’autres auparavant. « Le tableau que nous mettons en vente est estimé entre 1,2 et 1,5 million d’euros. Il devrait susciter l’intérêt des collectionneurs du monde entier, mais aussi des musées et peut-être des fondations privées », ajoute Eric Dumeyniou. Pour mémoire, en 2015 à New York, le tableau Les femmes d’Alger de 1955 avait été adjugé à 160 millions de dollars, soit plus de 142 millions d’euros !

>> A lire aussi : De Picasso à Rubens, les plus grands sont passés entre ses mains