VIDEO. Netflix lance «American Vandal», une parodie de «Making a murderer»

#WHODREWTHEDICKS La plateforme proposera le 15 septembre un « documenteur » en huit épisodes détournant les codes de « Making a murderer » et « The Keepers »…

F.R.

— 

Capture d'écran de la bande annonce de «American Vandal».

Capture d'écran de la bande annonce de «American Vandal». — Netflix

Vous avez été captivé par les rebondissements en cascade de Making a murderer  ? Vous avez bouilli d’indignation au fil des révélations de The Keepers ? Vous connaissez donc bien la patte particulière de ces séries documentaires disponibles sur Netflix et qui chroniquent de réels faits divers avec une efficacité digne des plus grands polars. Préparez-vous donc à American Vandal qui sera mis en ligne sur la plateforme le 15 septembre et dont la bande annonce vient d’être dévoilée…

Des pénis géants sur les voitures des profs

En huit épisodes, un lycéen tentera d’innocenter un de ses camarades viré du bahut… pour avoir dessiné des pénis géants sur les voitures des profs de l’établissement. Le hashtag de rigueur pour réagir sur les réseaux sociaux ? «#WhoDrewTheDicks» («#QuiADessinéLesBites»)...

Vous l’avez deviné, il ne faudra pas prendre cet American Vandal au sérieux puisqu’il s’agit d’une série parodique détournant les codes d’un genre que Netflix a contribué à populariser. En anglais, on appelle ça un mockumentary ou documenteur en français. Ou comment capitaliser sur l’autodérision plutôt que de laisser les autres rires à ses dépens.