L’idole des jeunes n’est plus. A 74 ans, Johnny Hallyday s’est éteint dans la nuit de mardi à mercredi.

>> Suivez notre journée de direct sur les réactions après le décès du rockeur...

Son épouse l’a annoncé à l’Agence France Presse. « Johnny Hallyday est parti. J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité », écrit-elle dans un communiqué.

La star avait annoncé en mars 2017 dernier être atteint d'un cancer. Fin juillet, il avait été admis à l’hôpital à Paris afin de subir plusieurs examens en vue de planifier sa prochaine chimiothérapie avant de s’envoler pour des vacances en famille à Saint-Barth. Depuis les rumeurs annonçant une dégradation de son état de santé se multipliaient.

Il y a encore quelques mois, pourtant, le rockeur se produisait sur scène pour la tournée de Vieilles canailles, lors de laquelle il a assuré des shows dans 17 villes en compagnie d'Eddy Mitchell et de Jacques Dutronc. Johnny Hallyday, le taulier, la bête de concerts, qui préparait un nouvel album intitulé Rester vivant, aura donc, jusqu’au bout vécu pour la musique et la scène.

Johnny Hallyday avait déjà frôlé la mort en décembre 2009, lorsqu’il avait été hospitalisé en urgence à Los Angeles à la suite de complications consécutives à une intervention pour une hernie discale. Plongé dans un coma artificiel, Johnny Hallyday avait été contraint d’annuler la fin de son Tour 66, présenté à l’époque comme sa tournée d’adieux. De retour en France début 2010, il avait subi plusieurs examens médicaux puis avait annoncé son retour. Et cette fois, il l’avait promis, seule la mort l’arrêterait.

L’idole absolue

Avec une carrière fleuve de cinquante ans, le rockeur était l’un des chanteurs français les plus connus et les plus médiatisés. Adulé ou raillé, Johnny Hallyday reste un phénomène : il a vendu plus de 100 millions de disques, et enregistré 47 albums dont une quarantaine de disques d’or. Aujourd’hui, le pays perd son plus fameux artiste, sans aucun doute.

La vie de Johnny est une saga débutée dès le plus jeune âge. Jean-Philippe Smet, de son vrai nom, est né le 15 juin 1943 à Paris. A la séparation de ses parents quelques mois après sa naissance, il est recueilli par sa tante Hélène Mar, qui lui fait découvrir le monde du spectacle. A l’âge de 14 ans, il se découvre une passion pour le rock and roll, porté par le grand Elvis Presley. Jean-Philippe s’inspire beaucoup du King et commence à reprendre quelques-unes de ses chansons.

En 1960, il se fait remarquer par le directeur artistique de la maison de disques Vogue après une apparition à l’émission de radio Paris Cocktail. Il signe avec elle et introduit le rock en France. Jean-Philippe Smet devient Johnny Hallyday.

>> Johnny, une passion franco-française

Des tournées à l’étranger dès les années 60

Johnny sort alors son premier 45 tours. Mais c’est son deuxième disque Souvenirs, souvenirs, sorti trois mois plus tard, qui marque véritablement le début de sa carrière de chanteur. Le rocker commence alors à se produire sur scène. Il fait sa première télévision à L’école des vedettes. En 1961, il lance en France la dernière mode venue des Etats-Unis, le twist, avec le titre Viens danser le twist, son premier disque d’or.

L’hystérie collective commence à cette époque-là. Au début des années 1960, il est déjà élevé au rang de star. Les succès se multiplient, notamment avec les chansons « Retiens la nuit » ou encore « L’idole des jeunes », un titre qui deviendra l’un des ses nombreux surnoms.

Une notoriété qu’il a du mal à gérer ? En 1963, il ressent un mal-être qui l’amène à faire une tentative de suicide. C’est dans ce contexte qu’il sort le morceau Noir c’est noir. Mais Johnny Hallyday reprend le dessus avec la naissance de son fils David en 1966 et les nombreuses tournées. Il chante désormais dans le monde entier, à commencer par les Etats-Unis. Dans les années 1970, les tubes continuent à s’enchaîner : Que je t’aime, Toute la musique que j’aime… En 1976, après des ennuis avec le fisc, Johnny décide de quitter la France et devient encore un peu plus américain en s’installant à Los Angeles.

>> Quelles stars américaines le rockeur a-t-il fréquentées?

Du rock à la variété

Le milieu des années 1970 marque un nouveau départ pour Johnny Hallyday. Il passe du rock’n’roll à la variété française. Il chante les textes de nouveaux artistes de la chanson française comme Michel Berger et Jean-Jacques Goldman. Le premier lui écrit en 1985 Quelque chose de Tennessee, Jean-Jacques Goldman lui offre un titre que le chanteur considérera comme celui qui lui ressemble le plus : L’envie.

En janvier 1997, Johnny Hallyday, véritable monument du rock français, reçoit des mains du président de la République, Jacques Chirac, la médaille de Chevalier de la Légion d’honneur. Deux ans plus tard, l’album Sang pour sang composé et réalisé par son fils David Hallyday connaît un franc succès. La maison de disques du chanteur réédite peu de temps après, pour célébrer ses quarante ans de carrière, l’ensemble de ses albums studio avec les pochettes d’origine et un son remasterisé.

>> A lire aussi : En 1984, Johnny Hallyday est le taulier du Zénith de Paris, nouvelle salle des stars françaises

Mais l’événement phare de ce tournant du millénaire reste le concert gratuit qu’il donne à Paris le 10 juin 2000. Ce soir-là, 400.000 spectateurs se rassemblent pour assister à la rencontre de deux monuments français : Johnny Hallyday et la Tour Eiffel. Le Taulier est en voix de panthéisation.

Des ennuis de santé pendant le « Tour 66 »

C’est aussi dans ces années 2000 que Johnny Hallyday rencontre ses premiers problèmes de santé sérieux et commence à regarder dans le rétroviseur de sa carrière. En 2007, il réalise un vieux rêve avec« Le cœur d’un homme », qui marque un tournant vers le blues. Le disque rencontre également le succès. Un peu plus tard, l’« affaire Hallyday-Delajoux » fait les gros titres dans les médias : le chanteur tenait son chirurgien, Stéphane Delajoux, pour responsable de ses problèmes de santé après une opération subie en 2009. Le contentieux dure deux ans, jusqu’à ce que Johnny Hallyday abandonne les poursuites.

Le chanteur avait entamé ce qu’il présentait comme son ultime tournée, « Tour 66 », allusion à son âge comme à la mythique route américaine. Mais ces ennuis de santé qui l’ont brutalement obligé à l’interrompre ont changé sa vision des choses. Il remet les pieds sur scène en 2010 puis en 2011, après la sortie de son album Jamais seul réalisé par Matthieu Chedid, pour sa 181e tournée.

>> «On fumait des Gauloises et il s'est mis à chanter», le producteur américain Robert Margouleff se souvient de Johnny Hallyday

En 2011, Johnny Hallyday monte aussi pour la première fois sur les planches et joue dans la pièce Le Paradis sur terre de Tennessee Williams. D’ailleurs, la vie d’artiste de Johnny Hallyday ne se résume pas à sa fulgurante carrière de chanteur. Il a également fait du cinéma. La reconnaissance dans ce domaine arrive en 1985 avec le film de Jean-Luc Godard, Détective, présenté au Festival de Cannes. L’interprétation de Johnny est saluée par la critique. En 2003, le rocker reçoit même le prix Jean Gabin pour L’homme du train de Patrice Leconte. Plus récemment, il a joué le personnage de Jean-Philippe Smet en 2006 dans le film Jean-Philippe de Laurent Tuel.

Une vie amoureuse ultra-médiatisée

Côté vie intime, Johnny Hallyday s’est marié à plusieurs reprises. Une première fois avec la chanteuse Sylvie Vartan en 1965. De leur union est né David Hallyday l’année suivante. Le couple finit par divorcer en 1980. Le rocker épouse alors Elisabeth Etienne en 1981 dont il divorce un an plus tard. En 1983, il rencontre la comédienne Nathalie Baye. Ils ne se marient pas, mais de leur union naît Laura Smet la même année. Leur couple ne dure pas non plus.

>> La vie amoureuse de Johnny Hallyday, un vrai roman-photos

Johnny épouse plus tard Adeline Blondieau, à deux reprises, en 1990 puis en 1994, avant de se séparer à nouveau en 1995. Le chanteur finit par trouver la stabilité aux côtés de Laeticia Boudou, un mannequin de 32 ans sa cadette. Ensemble, ils adoptent deux fillettes d’origine vietnamienne, Jade (en 2004) et Joy (en 2008).

>> Et vous, que retiendrez-vous de la carrière et de la vie de Johnny Hallyday ?