• 280.000 personnes se sont rendues aux Vieilles Charrues cette année.
  • Le groupe Matmatah a mis le feu au festival.

La 26e édition des Vieilles Charrues, qui s’achève dimanche soir à Carhaix (Finistère) après une prestation remarquée de Matmatah dans la journée, a enregistré 280.000 festivaliers sur quatre jours, ont annoncé les organisateurs. « 280.000 personnes ont foulé les Vieilles Charrues, complet deux mois avant le festival », s’est réjoui son directeur Jérôme Tréhorel, lors d’une conférence de presse.

>> A lire aussi : VIDEO. Vieilles Charrues: Comment Coreff s’est-elle préparée à livrer la bière par citerne?

Pour le cru 2017, les organisateurs du plus grand festival de musique de France avaient décidé d’agrandir l’espace de 11.500 m2 supplémentaires, portant le site à 104.000 m2, soit l’équivalent de près de 15 terrains de foot sans augmenter « la jauge du public », afin de privilégier « le confort des festivaliers ».

Trois entrées

Pour éviter de longues files d’attente, le festival s’était aussi doté de trois entrées contre une seule en 2016. Mais un trop grand nombre d’arrivées jeudi a provoqué une attente de plus de 1h30 pour accéder au site.

Cette année, face à une alcoolisation importante, notamment des mineurs, le préfet du Finistère a exigé des organisateurs qu’ils réduisent les contenants d’alcool. Ainsi, le pichet de bière d’un litre a été supprimé, provoquant la colère de nombreux festivaliers.

>> A lire aussi : Vieilles Charrues: PNL, M, Midnight Oil, Paolo Conte et M.I.A rejoignent l’affiche

Pour des raisons de sécurité, le chariot qui permet aux festivaliers de transporter leurs affaires au camping a également été interdit, contraignant des milliers de campeurs à multiplier les allers-retours pour s’installer. Côté musique, un plateau éclectique a agrémenté les quatre jours du festival qui s’achève dimanche soir avec DJ Snake.

« Jean-Michel Jarre était un peu has been »

Pour Isabelle, originaire de Pont-de-Buis (Finistère), son « chouchou, c’était Naïve New Beaters », groupe français mélangeant pop, rock, rap et électro. « Les autres, c’était du classique, Matthieu Chedid du réchauffé, et Jean-Michel Jarre était un peu has been », a confié la comptable de 58 ans. Son amie Cathy de Quimper a « adoré la prestation de Phoenix », qui a électrisé vendredi le Glenmor, plus grande scène du festival.

Le spectacle « improbable » du groupe sud-africain Die Antwoord, qui mêle punk et hip-hop, a « impressionné » Mathieu, originaire de Poullan-sur-Mer, qui ajoute à sa short list les rappeurs Kery James et MHD. La programmation a ainsi fait cette année une part belle au rap : MHD a fait danser des milliers de personnes sur son tube « Champions League » quand les mystérieux et psychédéliques PNL ont partagé leur spleen avec le public.

>> A lire aussi : Vieilles Charrues: Amis bretons (et d’ailleurs), connaissez-vous bien le festival?

Après neuf ans d’absence, Matmatah, quatuor brestois, a enthousiasmé son auditoire. Plus de 50.000 personnes ont entonné en chœur leur célèbre titre breton « Lambé An Dro » (« un tour à Lambé », du nom du quartier de Brest, Lambézellec). La 27e édition des Veilles Charrues se déroulera du 19 au 22 juillet 2018.