VIDEO. «4:44»: Le soir de la gifle de Solange Knowles à Jay-Z, «trois albums se sont écrits»

MUSIQUE Honnête et cathartique, le nouvel album de « 4:44 » est salué par une partie de la critique…

L.B.

— 

Jay-Z et Beyoncé après la gifle de Solange Knowles, le 5 mai 2014 à New York

Jay-Z et Beyoncé après la gifle de Solange Knowles, le 5 mai 2014 à New York — T/X17online.com/SIPA

Il faut parfois plusieurs années pour mesurer la portée d’un événement dans l'histoire de la musique. L’arrivée de Yoko Ono et son histoire d’amour avec John Lennon n’est pas étrangère au tournant musical des Beatles, puis à leur séparation en 1970. Wish You Were Here des Pink Floyd n’aurait peut-être jamais vu le jour si le fondateur du groupe mythique Syd Barrett n’avait pas sombré dans la folie. 

Alors que le dernier album de Jay-Z, et ses confessions intimes, a été dévoilé sur Tidal vendredi dernier, la fameuse gifle de Solange Knowles sur son beau-frère apparaît comme l’un des éléments déclencheurs de trois excellents albums (Lemonade de Beyoncé, A Seat At The Table de Solange Knowles et aujourd’hui 4 :4 signé Jay-Z).

« Dans l’ascenseur, trois albums ont été écrits »

Souvenez-vous, le 5 mai 2014, Solange Knowles s’en prend violemment à Jay-Z dans l’ascenseur d’un hôtel new-yorkais, en marge du MET Gala, la scène est filmée par les caméras de vidéosurveillance. Les images de l’altercation font le tour du Web et, très vite, lancent des rumeurs d’adultère (avec Rihanna).

« Ce soir-là, dans l’ascenseur, trois albums se sont écrits », note Jordan Page, un journaliste américain, sur Twitter. L’événement féconde trois œuvres intimes.

>> A lire aussi : La sœur de Beyoncé agresse violemment Jay-Z

Beyoncé et l’afro-féminisme

Beyoncé débarque en 2016 avec Lemonade, son sixième album, qui sonne comme un réveil politique. A la première écoute, l’opus a l’allure d’un règlement de comptes avec son mari Jay-Z : « Tu as le goût de la malhonnêteté. Elle est dans ton haleine », lâche-t-elle dans Pray you catch me. « Ce soir, je regrette le soir où j’ai enfilé cette bague », souffle-t-elle ensuite dans Sorry. Mais son disque se fait surtout remarquer pour son message afro-féministe (déjà introduit dans son album précédent Beyoncé où elle reprenait la célèbre auteure Chimamanda Ngozi Adichie).

« Depuis quelques mois la chanteuse a pris un tournant avec le ton résolument engagé de son single Formation et du clip qui l’accompagne qui évoque l’ouragan Katrina et Black Lives Matter », écrivaient Les Inrocks à sa sortie. Réquisitoire contre les discriminations à l’égard des Afro-américains, Lemonade rend hommage à la persévérance des femmes pour se libérer de toute domination. Crinière au vent, elle revendique sa filiation aux Black Panthers et au mouvement Black Lives Matter. A travers ce journal d’une femme blessée, la femme engagée est née.

L’émancipation de Solange

Fallait-il un coup de gueule pour que la jeune sœur de Queen B prenne son envol ? Avec son troisième album, A seat at the table et ses nombreux featurings, Solange est encensée par la critique. Décrit comme « une longue suite sophistiquée où les chansons semblent se fondre dans un souffle éthéré », par Télérama, il est élu « Album de la semaine » par les Inrocks. Le magazine afro-américain Ebony s’enflamme carrément : « L’album de la chanteuse est à parts égales de la magie de fille noire, une berceuse révolutionnaire et un baume pour la douleur collective ». Solange s’émancipe du joug familial et prend une place à table.

Jay-Z redescend d’un cran

Comme sur une balançoire : à mesure que les sœurs Knowles montent en puissance, Jay-Z et son ego redescendent. Avec son 13e album, 4 :44, le rappeur de Brooklyn fait dans la sobriété. Plus honnête - il évoque à son tour les tromperies et fait un mea culpa très remarqué-, Jay Z sort de son personnage mégalomane pour offrir un disque sans fioritures, humble et carthatique. « Ces excuses sincères et confessionnelles sont transmises par l’album le plus concis et direct de Jay en années », salue NME. La recette du succès ? Une grosse gifle, des névroses familiales et une poignée d’infidélité.