Envoyez la séance! «20 Minutes» vous offre une soirée ciné pour les 70 ans du festival de Cannes

CINEMA « 20 Minutes » vous propose de (re) profiter de l’un des 70 plus grands films du festival de Cannes grâce à notre webdocumentaire…

Vincent Vantighem

— 

L'affiche de la 70e édition du Festival de Cannes

L'affiche de la 70e édition du Festival de Cannes — Capture de l'image

  • Le festival de Cannes célèbre cette année ses 70 ans.
  • Nous avons revisionné et chroniqué 70 grands films du festival.
  • On vous propose de les redécouvrir grâce à notre partenaire FilmoTV.

« Are you talking to me ? You’re talking to ME ? » Et oui… Comme Robert de Niro causant à son miroir dans Taxi Driver, c’est à toi, cher lecteur, qu’on parle aujourd’hui. Après des mois passés à te bassiner avec les différents emplois de Pénélope, les rumeurs sur Emmanuel et les dauphins de Marine, on s’est dit, à 20 Minutes, que tu méritais bien une récompense. Et quoi de mieux qu’une bonne soirée ciné pour penser à autre chose ?

Pour les 70 ans du festival de Cannes qui déroule, mercredi 17 mai, son tapis rouge, 20 Minutes t’offre un film à regarder tranquillement dans ton canapé grâce à la plate forme de vidéo à la demande FilmoTV. Il suffit de se rendre sur notre webdocumentaire, d’indiquer quel type d’ambiance tu souhaites, quel menu tu as prévu et d’envoyer la séance. Notre générateur te sortira alors le film à regarder tout de suite (ou plus tard si tu veux) sur ton écran.

>> Pour voir notre webdocumentaire, c’est par ici

Je vois d’ici ta grimace. Cannes… Son snobisme… Ses films intellos qui n’ont aucune chance de passer sur une antenne de TF1 squattée par les rediffusions de La Grande Vadrouille et des Tontons flingueurs… C’est mal nous connaître. A 20 Minutes, nous sommes simples. Et nous avons justement sélectionné les 70 films illustrant le mieux l’éclectisme de Cannes depuis 1947.

Il y a du romantique avec la Dolce Vita. De l’action avec Inglourious Basterds. De la cape et un peu d’épée avec Excalibur. Et même du printanier ( c’est de saison) avec Microcosmos. Et comme on n’est pas du genre à parler de films qu’on ne connaît pas, on a (re) visionné et chroniqué les 70 films de notre palmarès maison.

On s’y est même mis à plusieurs pour cela. Au total, une bonne cinquantaine de journalistes de la rédaction ont participé à ce webdocumentaire. L’occasion pour une rédactrice en chef de s’émerveiller devant Dheepan. Pour un chroniqueur politique, de découvrir que Kwaïdan (même en version accélérée) peut être plus long qu’un discours de Jean Lassalle. Et pour une journaliste culture qu’il y a, étrangement, bien un mort dans Mort à Venise.

Assez parlé. Rendez-vous sur notre webdocumentaire. Et envoyez la séance !