L'acteur Chris Pratt a inauguré avec son épouse et son fils son étoile à Hollywood, le 21 avril 2017.
L'acteur Chris Pratt a inauguré avec son épouse et son fils son étoile à Hollywood, le 21 avril 2017. - Chris Pizzello/AP/SIPA

Chris Pratt a tenu a partager en famille ce moment important de sa carrière. Accompagné de son épouse, l’actrice Anna Fariss, et de leur fils Jack, 4 ans et demi, la star de films d’action, qui avait laissé au vestiaire ses habits de héros pour revêtir un costume plus formel, a inauguré vendredi son étoile sur la Voie de la Célébrité à Hollywood.

L’acteur de 37 ans a affirmé rester humble. « Je sais que cela peut paraître comme une marque de succès et un accomplissement, mais pour moi c’est surtout l’opportunité d’entendre les personnes qui me sont chères dire des choses très gentilles à mon sujet et tenter de me faire pleurer » a-t-il expliqué avec une pointe d’humour.

Abonné aux rôles de super-héros

Chris Pratt s’est fait connaître avec le rôle de tire-au-flanc charmant Andy Dwyer dans la comédie Parks and Recreation mais il est devenu depuis l’un des noms les plus recherchés d’Hollywood, enchaînant les premiers rôles dans de grosses productions à succès comme Jurassic World et les Gardiens de la Galaxie.

>> A lire aussi : «Les Gardiens de la Galaxie» laisse le joueur libre de ses choix

Pendant l’inauguration, il a remercié le cinéaste James Gunn de lui avoir confié le rôle principal de Star-Lord dans Les Gardiens, saluant aussi le studio Marvel, filiale de Disney, pour avoir « donné une chance au gars un peu rondouillard de Parks and Recreation ».

Pratt, qui n’était qu’un acteur de télé au succès d’estime, s’est métamorphosé -à grand renfort de fitness et de régimes stricts- en héros de films d’action pour le premier opus des Gardiens sorti en 2014 et qui a généré plus de 770 millions de dollars dans le monde. La suite de la saga sortira le 26 avril en France. Il faudra en revanche attendre 2018 pour le voir reprendre son rôle de dompteur de T-Rex dans le prochain opus de Jurassic World.

 

Mots-clés :