«Kaamelott»: Alexandre Astier, l’homme qui rendait les fans fous

CINEMA Alexandre Astier va bientôt tourner l'adaptation de «Kaamelott»... 

L.B.

— 

Alexandre Astier dans «Kaamelott»...

Alexandre Astier dans «Kaamelott»... — Calt Productions

C’est l’histoire d’un énième teasing d’Alexandre Astier : le tournage imminent de Kaamelott pour une adaptation au cinéma. Dans le Gros journal de Canal +, Mouloud Achour lui tire les vers du nez et récupère une info sur la trilogie tant attendue. On vous refait la scène : « Tu te galères à l’écrire ? », lance le présentateur. « Pas du tout, c’est fini », rétorque Alexandre Astier du tac au tac. « Tu galères à le tourner ? » « Non, ça va commencer ». Il n’en fallait pas plus pour faire repartir toute la communauté de fans, avide de nouvelles infos sur la saga et toujours sur le qui-vive, sept ans après la fin de sa diffusion sur le petit écran. Une trilogie avec Alexandre Astier dans le rôle d’Arthur Pendragon, dit le roi Arthur.

Silence et infos au compte-gouttes

En gros, tous les deux ans depuis presque une décennie, le réalisateur de la série humoristique culte de M6 y va de sa petite annonce. « Il ne s’exprime pas pendant dix ans et finit par lâcher une info, au compte-gouttes », remarque Nicolas Truffinet, auteur de Kaamelott ou la quête du savoir. Il doit sûrement choisir son moment ». Et ça fait à chaque fois son petit effet. Dernier exemple en date : ce 24 mars se tenait un colloque à la Sorbonne : « Kaamelott ou la (re) lecture de l’histoire ». L’engouement a même fait planter le serveur de l’université et pourtant il n’était pas là. Sept ans après, ça marche toujours et à tous les âges.

>> A lire aussi : La suite de «Kaamelott», c'est pour bientôt

De souvenir de fan, il y a eu plusieurs moments marquants dans cette attente interminable. « Quand on a su qu’il avait récupéré les droits, c’était Noël. L’attente était totale », se souvient Thomas, fan de la première heure, avec émotion. En 2015, Alexandre Astier confirme la fin de la bataille juridique sur France Inter : « Je me retrouve aujourd’hui avec Kaamelott dans la situation que j’avais désirée (…) J’ai surtout recommencé à travailler, recommencé à écrire ».

Même effet trois ans plus tôt, en 2012, avec l’annonce de l’écriture. L’interprète du roi Arthur se lance sur Twitter et balance vite une série d’infos. « Il publie la photo du script du film de Kaamelott pour prouver que c’est bien son compte. C’était la preuve qu’il était en train d’écrire. C’était super », raconte Thomas.

Plus de sept ans après, les fans sont toujours là. « C’est intemporel », lâche Thomas. « En France, c’est probablement la seule série qui a marqué autant qu’une série américaine comme Friends », note Nicolas Truffinet qui se souvient qu’au moment de la rédaction de son livre, six ans après la diffusion de la série, les fans continuaient à échanger des répliques quotidiennement. Kaamelott a réussi à toucher les élites, les historiens, aussi bien que les jeunes. Et Astier sait tenir son public en haleine. On attend deux ans pour la prochaine info ? Ou le film, soyons fous.