Natasha St-Pier a représenté la France à l'Eurovision en 2001.
Natasha St-Pier a représenté la France à l'Eurovision en 2001. - BENT MIDSTRUP / SCANPIX DENMARK / AFP

André Vallini, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, s’est agacé ce lundi du fait que la France « soit représentée par une chanson en anglais » à l’ Eurovision. Or, Requiem, que chantera Alma, la candidate tricolore en finale du concours le 13 mai, comporte bien quelques phrases dans la langue de Shakespeare, mais le français reste largement majoritaire dans les paroles.

« C’est une compétition internationale et c’est bien qu’une personne qui ne parle pas français ait une idée de quoi parle la chanson », expliquait la jeune artiste à 20 Minutes, fin février, pour justifier les légères modifications apportées au texte. Cette stratégie sera-t-elle gagnante ? Ce sera aux jurys nationaux et aux téléspectateurs européens (et australien) d’en décider en apportant ou non leurs suffrages au morceau.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la première fois qu’une langue régionale ou étrangère se substitue au français dans une chanson de la France à l’Eurovision. Retour en images, et en musique, sur ces morceaux qui ont chacun connu un destin plus ou moins heureux au palmarès.

Mots-clés :