Le réalisateur Lars Von Trier à la Berlinale de 2014
Le réalisateur Lars Von Trier à la Berlinale de 2014 - Patrick Aventurier/SIPA

Après Meryl Streep, Kristen Stewart et Jennifer Lawrence, le monde du cinéma n’en finit pas de se dresser contre Donald Trump. C’est également le cas de Lars Von Trier. Le réalisateur danois travaille actuellement sur un nouveau film, The House that Jack built, qui proposera de suivre douze ans de la vie d’un tueur en série du nom de Jack dans le  Washington des années 70. Ce personnage sera incarné par Matt Dillon, connu notamment pour avoir interprété Pat dans Mary à tout prix.

>> A lire aussi : VIDEO. Meryl Streep répond à Donald Trump

Al 'occasion d’un entretien publié le 13 fevrier dans le Guardian, le réalisateur s’est épanché au sujet de la réflexion qui a précédé le projet du film et en a profité pour tacler Donald Trump. « The House That Jack Built célèbre l’idée que la vie est cruelle et sans états d’âme. Ce qui est tristement prouvé par le récent avènement de "l’Homo trumpus" », a déclaré le metteur en scène.

Réalisateur polémique

Une allusion non dissimulée au nouveau président des États-Unis. Lars Von Trier affirme que l’élection du milliardaire et les mesures prises par ce dernier sont symptomatiques de la profonde cruauté de la vie.

Les sorties du réalisateur se sont faites rares depuis qu’à l’occasion du Festival du film de Cannes en 2011, il a exprimé sa « sympathie » pour Hitler, avant de nuancer sa déclaration.

Mots-clés :