Le Palmashow dans le clip parodique «Rappeurs Sensibles»
Le Palmashow dans le clip parodique «Rappeurs Sensibles» - Capture d'écran YouTube

Amusants, stupéfiants, émouvants, insolites ou impressionnants… Les événements et anecdotes ont été nombreux en 2016, côté pop culture. Jusqu’à Noël, 20 Minutes vous propose sa sélection de coups de cœur et de clins d’œil glanés ces derniers mois. Un florilège subjectif qui vous rappellera peut-être aussi de bons souvenirs…

Le 3 octobre 2016. Au moment où le monde entier découvre l’existence du cloud rap et prend l’ampleur du phénomène PNL, il est déjà trop tard. Ils sont parodiés, par les YouTubeurs, les twittos et le Palmashow. En dignes héritiers des Inconnus, Grégoire Ludig et David Marsais excellent dans la parodie de chansons et de clips sans jamais en faire des tonnes. Ils trouvent le juste décalage, la bonne parole, pour que pendant quelques secondes, on puisse s’y méprendre, les confondre avec les artistes originaux.

Après Christine and the Queens avec The Bobos et Quinoa, le duo revient en PNL avec PML et Rappeurs sensibles. Décalque de Oh Lala, le clip insiste sur les références à la pop culture de PNL, et plus particulièrement leurs clins d’oeil aux dessins animés tristes de Disney : « Ariel, petite sirène, des larmes de sel. Et puis Mowgli, c’est chaud aussi. » Mais surtout, encore une fois, parodie oubliée, c’est une super chanson !

Et après ? Utilisé comme teaser pour leur Folle histoire du Palmashow 3, le clip Rappeurs sensibles culmine à plus de cinq millions de vues sur YouTube. Pas mal du tout, mais encore loin des 45 millions de la chanson originale. Boum ! Alors que PNL devenait triple disque de platine avec leur album Dans la légende, le Palmashow franchisait le million d’entrées avec leur premier long-métrage La Folle histoire de Max et Léon. Bim !

>> Retrouvez tous les épisodes de notre calendrier de l’AventPop

Mots-clés :