Festival de Toronto: Evanouissements en série à la projection de «Grave»

CINEMA Le premier film de Julia Ducourneau, produit par Julie Gayet, est semble-t-il dur à digérer. Trois spectateurs ont dû être évacués alors qu'était projetée une scène explicite de cannibalisme...

20 minutes avec agence

— 

Garance Marillier dans le film «Grave».

Garance Marillier dans le film «Grave». — Wild Bunch

Trois spectateurs qui assistaient à la projection du film Grave, lors du festival de Toronto (Canada), ont été pris de malaises et ont dû être évacués de la salle, ce mercredi. Selon The Hollywood Reporter, le premier film de Julia Ducournau, produit par Julie Gayet, a été si mal digéré par les journalistes présents au point qu’une ambulance a été appelée à la rescousse.

 

Un émoi similaire à Cannes

Il faut dire que Grave raconte l’histoire d’une adolescente végétarienne, interprétée par Garance Marillier, cruellement convertie au cannibalisme lors d’un bizutage. Et c’est lors d’une scène « explicite de cannibalisme » que nos trois spectateurs se seraient trouvé mal. Certains se seraient évanouis.

Toujours selon Hollywood Reporter, le film avait déjà suscité un émoi similaire lors de sa présentation à la Semaine de la Critique du dernier festival de Cannes.