Martine a loupé son test ADN, une couverture détournée de l'héroïne des années 50
Martine a loupé son test ADN, une couverture détournée de l'héroïne des années 50 - DR

Martine, la petite fille modèle imaginée par Gilbert Delahaye et Marcel Marlier, qui allait à la ferme, à la plage, à l’école, au cirque, fait un retour en fanfare sur le Net. Fin septembre, un petit marrant, prénommé Tremechan, s’est amusé à re-titrer les couvertures bien pensantes des albums de l’icône cinquantenaire. Mais sous une forme pervertie, c’est là tout le sel de l’initiative. On y voyait donc une Martine faisant gouzi-gouzi à son canari, sous le titre «Martine doigte un piaf».

Générateur
Depuis que Casterman, la maison d’édition des albums Martine, a fustigé l’initiative de Tréméchan, celui-ci a fermé son espace Internet (on peut encore voir ses détournements ici). Mais sur la toile, rien n’est jamais vraiment perdu. Depuis le 18 octobre, un informaticien du nom de Deelight a mis en ligne le «Martine cover generator», un programme qui permet aux internautes de réaliser leurs propres albums détournés de Martine. Un clic pour choisir la couverture, un champ texte pour écrire le titre, et hop, le résultat est en ligne. Parmi les réalisations les mieux notées figurent «Martine n’a pas de clopes, dégage» (sur la couverture, un lapin semble demander quelque chose à l’héroïne) ou «Martine a raté son test ADN» (on la voit sur le point de prendre l’avion). La rédaction de 20 Minutes n’a pas manqué de mettre sa pierre à l’édifice. Ainsi est née «Martine a retrouvé le corps de Steve Fossett» alors qu’elle montre du doigt un point depuis la nacelle d’une montgolfière.

Politiquement incorrect?
«Je m’attends à avoir des nouvelles de Casterman un jour ou l’autre, confie Deelight au site Poptronics. Mais mon intention n’est pas de leur nuire, ni de gagner le moindre centime avec ces détournements. J’espère donc que si cela les dérange, ils me demanderont simplement de fermer le site. Si cela arrivait, ou plutôt "quand cela arrivera", je compte distribuer les sources du site (sans les couvertures) en espérant que cela inspire d’autres développeurs (pour d’autres couvertures que celles de Martine par exemple).»

Tréméchan, lui, a aussi refait à sa sauce certaines couvertures de «Oui Oui» et «Le Club des cinq».

Vous aussi créez vos Martine et envoyez-les nous à multimedia@20minutes.fr
Nous publierons les plus drôles de vos contributions.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé