Mort d'Alan Vega, pionnier du punk et chanteur de Suicide

MUSIQUE L’une des figures les plus marquantes des débuts de la scène punk américaine, pionnier de la musique électronique avec son groupe Suicide, est morte ce samedi à l’âge de 78 ans…

20 Minutes avec AFP

— 

Alan Vega, pionnier du punk, est décédé le samedi 16 juillet 2016 à l'âge de 78 ans.

Alan Vega, pionnier du punk, est décédé le samedi 16 juillet 2016 à l'âge de 78 ans. — MATT CARR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L’une des figures les plus marquantes des débuts de la scènepunk américaine est décédée. Alan Vega, que l’on connaît notamment pour son groupe Suicide, est mort « paisiblement dans son sommeil » samedi à l’âge de 78 ans, a annoncé sa famille dans un communiqué.

>> A lire aussi : Le punk, ce n’est pas que de la musique

Un « esprit d’avant-garde et sans concession »

« C’est avec une profonde tristesse et une immobilité que seule une nouvelle comme celle-là peut provoquer, que nous avons le regret de vous informer que le grand artiste et la force créatrice, Alan Vega est décédé », explique la famille. Elle rend hommage à l’esprit d’avant-garde et sans concession de Boruch Alan Bermowitz, né à Brooklyn, un quartier de New York, en 1938.

« Alan Vega était l’essence même de l’artiste à tous les niveaux imaginables. Toute sa vie a été consacrée à donner vie à ce que sa vision lui commandait de faire », souligne la famille de l’artiste, qui était également un sculpteur et un peintre.

« Punk Music »

Alan Vega a fondé Suicide en 1970, un duo dont il était le chanteur alors que Martin Rev tenait les claviers. Il a affirmé avoir été inspiré par un concert des Stooges d’Iggy Pop à New York en 1969. Le duo est crédité de l’utilisation du terme « punk » (« voyou » en anglais) pour se décrire. Et sur les premiers posters du duo, on pouvait lire l’expression « Punk Music », qui fera ensuite florès et définira tout un genre musical.

Les concerts étaient provocateurs à dessein et Vega, qui à ses débuts montait sur scène avec une chaîne de moto, était souvent visé par divers objets : des « classiques » de concerts rocks comme des chaises ou des bouteilles, mais aussi un tomahawk, lancé sur lui lors d’une tournée avec les Clash.

« Les gens viennent de la rue pour être divertis par notre groupe et pour oublier leurs problèmes pendant un petit moment, mais quand ils viennent à un concert de Suicide, on leur balance la rue dans la figure et c’est sûr que ça énerve probablement tout le monde », a-t-il reconnu.

Alan Vega a inspiré la New Wave et Bruce Springsteen

Le premier album éponyme Suicide sort en 1977 et est considéré comme l’un des marqueurs dans l’histoire du rock. Il a influencé d’innombrables groupes de la New Wave des années 1980, mais aussi des rockers comme Bruce Springsteen, dont l’album Nevada a été fortement inspiré par Frankie Teardrop, une chanson de 10 minutes racontant le meurtre de sa femme et de ses enfants par un ouvrier.

Il a récemment fait un duo avec le chanteur Christophe, qui est un fan absolu (Tangerine sur Les Vestiges du chaos).

Depuis un accident vasculaire cérébral en 2012, Alan Vega souffrait d’une santé fragile.

Mots-clés :