Un candidat de «Ninja Warrior».
Un candidat de «Ninja Warrior». - Laurent Vu/TF1

Des plans inclinés, une poutre infernale, des effets pyrotechniques et des candidats surmotivés pour décrocher les 100.000 euros à la clé… TF1 lance ce vendredi soir, à 20h55, Ninja Warrior, un parcours du combattant propice aux chutes spectaculaires et aux performances sportives tout aussi sidérantes. Le cocktail a tout pour cartonner, même s’il a un fort air de déjà-vu. Explications.

  • 45 % de Menu W9

Ninja Warrior est une adaptation d’un programme japonais, Sasuke, créé en 1997. Si les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont déjà accommodé ce parcours d’obstacles à leur sauce depuis 2009 et 2015, il aura fallu attendre cet été 2016 pour que la France s’intéresse au concept. Pourtant, il est familier des téléspectateurs puisque des extraits des épisodes nippons ont fait les belles heures de Menu W9 sur la TNT. L’émission compilait les passages les plus absurdes et hilarants des shows typiquement japonais.

A lire aussi: «20 Minutes» a assisté à l'enregistrement de «Ninja Warrior»

  • 20 % Intervilles

Si je vous dis « été télévisé », vous pensez à quoi ? Pour plusieurs générations de téléspectateurs, la saison estivale évoquera les sagas à l’eau de rose, 40° à l’ombre, ou, plus sûrement encore, Intervilles. Pas de vachette à l’horizon, ni de bataille dantesque entre Saint-Amand-les-Eaux et Dax… mais que les nostalgiques se consolent : Ninja Warrior réserve son lot de candidats déguisés et de gadins en série sous les yeux d’un public en délire. TF1 a voulu proposer une émission populaire en équilibre entre l’humour bon enfant et les performances sportives.

  • 15 % Splash

Il y a trois ans, Splash a fait plouf du côté des audiences de TF1. Mais on doit reconnaître qu’il y avait quelque chose d’hypnotique dans la vacuité d’un tel programme. Voir Keen’v ou Danièle Evenou s’élancer d’un plongeoir en direct du centre nautique de Schiltigheim (Alsace) n’était pas banal. Avec Ninja Warrior, il y aura assurément plus de spectacle et de tension sportive. Mais les « people » seront également au rendez-vous parmi les anonymes. Pascal Olmeta, Miss France 2016 et Brahim Asloum, entre autres, sont annoncés.

12 % Dragon Ball

Avec un tel titre et de telles racines nippones, Ninja Warrior évoque immanquablement l’univers manga. Et particulièrement celui de Dragon Ball. Le dessin-animé, qui a bercé la génération Club Dorothée, est évoqué à plusieurs reprises dans le plan com' de l’émission sur les réseaux sociaux.

Préparez-vous à découvrir les ersatz franchouillards de Sangoku et Tortue Géniale ! Kaméhaméha !

  • 8 % Magic Mike

Quelque 180 candidats participent cette année à la compétition et leurs profils sont variés. Evidemment, aux côtés des sportifs du dimanche figureront des tablettes de chocolat ambulantes. Certains et certaines se rinceront l’œil chastement quand d’autres ricaneront de voir des mecs bodybuildés trébucher au bout de 30 secondes…

 

Mots-clés :