L’auto-édition, un nouveau tremplin vers le livre papier

LECTURE Pour les auteurs, la notoriété se gagne désormais aussi à coups de clics et de likes...

Coralie Lemke

— 

Le livre papier reste une consécration pour les écrivains.

Le livre papier reste une consécration pour les écrivains. — S. POUZET / SIPA

Faire imprimer ses livres en plusieurs exemplaires, les envoyer aux maisons d’édition en croisant les doigts et patiemment attendre une réponse. Un parcours du combattant qu’a brièvement emprunté Agnès Martin-Lugand. L’auteur de Les gens heureux lisent et boivent du café.

Pourtant, pour être propulsée dans les rayons des librairies, elle a connu un autre tremplin. « J’ai décidé d’auto-éditer mon livre sur la plate-forme Kindle direct publishing d’Amazon et trois semaines après, j’avais un coup de téléphone de Michel Lafon pour sortir mon livre papier », explique la frêle quadragénaire.

>> A lire aussi : L'auto-publication selon Amazon est-elle un «leurre»? Arte enquête

Le livre moins cher qu’une baguette

Secret de cette succès story : un peu de chance mais aussi quelques calculs. « Quand mon livre a été mis en ligne, je l’ai mis à 0,89 centimes et j’ai dit à tout mon entourage de le télécharger pour me soutenir », se souvient-elle. En quelques heures, elle est propulsée dans le top 100 des ventes Amazon. Une formidable vitrine qui permet de se faire connaître et d’accroître ses ventes.

C’est dans ce top 100 qu’elle a été repérée par Florian Lafani, responsable du numérique aux éditions Michel Lafon. « C’est la première en France qui a connu ce parcours. Nous sommes une maison d’édition très ouverte et il n’est pas rare que nous éditions des auteurs en auto-édition ou des blogueurs », explique-t-il. Après Agnès-Martin Lugand, ce sont Amélie Antoine, Alice Quinn, Aurélie Valognes ou Karen Merran qui ont suivi le même parcours.

« L’auto-édition est devenu un moyen à part entière d’entrer dans le monde de la littérature » admet Florian Lafani. « Mais il y a tellement de livres publiés sur Kobo, Google Play Books ou Kindle direct publishing que c’est tout aussi difficile de se faire repérer par une maison d’édition», analyse-t-il.

Agnès Martin-Lugand, « notre modèle à tous »

Les rares qui ont franchi le cap font figure d’exemple pour les centaines d’écrivains qui se sont lancés dans l’auto-édition sans que leurs ventes n’explosent jamais. « Agnès-Martin Lugand, c’est notre modèle à tous », convient Laure Manel, entrée dans le top 100 avec son roman Histoire d’@. Elle aussi ruse pour avoir un maximum de téléchargements. « Quand j’ai mis mon premier livre en ligne, j’ai fait l’erreur de ne pas le dire à tout le monde, je suis restée dans mon coin. Je ne le ferai plus car il a mis du temps à décoller », explique-t-elle.

Elle essaye depuis de se faire connaître grâce aux réseaux sociaux et profite des promotions Amazon. « Le site vous propose régulièrement d’être mis en avant avec des offres éclair. On peut par exemple être dans une sélection ‘100 livres à 50%’. Ca aide beaucoup. » Impossible de prédire qui se verra proposer ce genre de promotions pour son livre. Amazon les sélectionne sans se justifier. Alors mieux vaut connaître au mieux les rouages du site. « Je me suis rendue compte qu’Amazon vous fait des propositions uniquement si vous n’avez pas baissé le prix de votre livre depuis plus de quatre mois. »

Ne jamais sortir du top 100

L’essentiel étant de rester le plus longtemps possible dans le top 100. « L’auteur est aussi son propre attaché de presse, son responsable marketing et son responsable commercial. Une mini maison d’édition à lui tout seul », poursuit Florian Lafani. Un travail colossal à côté du processus d’écriture. Mais qui n’est jamais vain, selon le responsable de chez Michel Lafon.

« Même si la personne ne trouve jamais d’éditeur, elle a tout de même très vite la satisfaction d’avoir des lecteurs », nuance Florian Lafani. Agnès Martin-Lugand et Laure Manel confirment toutes les deux recevoir chaque jour des messages encourageants de leurs lecteurs. Pour toutes les deux, c’est la première des récompenses.