Le calendrier de Nintendo s’annonce chargé ces dix prochains mois. Outre sa nouvelle console « NX », prévue pour mars 2017, la firme kyotoïte doit aussi sortir d’ici cette date quatre nouvelles applications pour smartphones, qui s’ajouteront à Miitomo, disponible depuis fin mars.

Des « jeux purs »

Le géant japonais, qui a déjà révélé que les deux titres suivants transposeraient les univers des jeux Animal Crossing et Fire Emblem sur mobile, a confirmé mercredi que ces applications seraient « free-to-play » (F2P), autrement dit gratuites à télécharger, mais avec la possibilité d’acheter du contenu supplémentaire directement depuis le jeu. Les deux titres seront plus exactement « free-to-start », a déclaré au Wall Street Journal Isao Moriyasu, le président de l’entreprise japonaise DeNA, qui développe ces jeux en collaboration avec Nintendo.

La grande interrogation concerne donc à présent la façon dont les éléments payants seront intégrés aux jeux, s’ils seront indispensables à la progression ou purement accessoires. Nintendo, qui n’a pas communiqué directement sur le sujet, s’était contenté de déclarer, au moment de l’annonce de Animal Crossing et Fire Emblem qu’il souhaitait proposer des applications « de plusieurs genres différents pour séduire des publics variés ». Seule certitude, ces deux titres seront des « jeux purs », contrairement à Miitomo, qui s’apparente davantage à un réseau social ludique.