Doit-on craindre sérieusement le retour du jogging dans les chaussettes?

Mode Toc, toc, toc, les années 1990 sont de retour…

Jeanne Bartoli

— 

La mode, un éternel recommencement?

La mode, un éternel recommencement? — albatros_xawria/Instagram

« La mode c’est la recherche d’un ridicule nouveau », disait la poétesse Nathalie Clifford Barney. Ces derniers temps, on aurait tendance à lui donner raison…Après le retour du jogging version chic, c’est au tour de la chaussette de faire son grand come-back. Chaussette et jogging. Ca ne vous rappelle rien ? Face à l’éternel recommencement que constitue la mode, le jogging dans les chaussettes peut-il à son tour ressurgir du passé ?

Une micro mode inspirée des breakeurs américains

Vous vous en rappelez forcément, surtout si vous faites partie de la génération Y. Impossible d'être passé à côté du combo jogging et chaussettes remontées jusqu’au mollet (une ou deux, au choix) qui a colonisé nos trottoirs et nos cours d’écoles de la fin des années 1990 jusqu’au milieu des années 2000.

Vous pensez que c’est impossible ? Le retour en force d’accessoires et de tendances considérés il y a quelques années comme symboles du mauvais goût est pourtant un phénomène bien connu dans le monde de la mode. « C’est toujours un peu le même mécanisme qu'on observe. Au bout de cinq ans, c’est inélégant. Plus le temps passe, plus c’est ridicule. Mais ça peut revenir, regardez la mode des années 80 », rappelle le sociologue Frédéric Godart.

Pour savoir si cette mode a une chance de revenir sur le devant de la scène, encore faut-il savoir d’où elle vient et comment elle est née. En l’occurrence le look « jogging chaussette »  n’est pas né à Paris mais aux Etats-Unis. Dans « Américanisation culturelle », la géographe culturelle Corinne Plantin explique ainsi : « Les styles vestimentaires sportswear des quartiers défavorisés américains sont devenus à la mode, particulièrement chez les jeunes. En France métropolitaine, on observe le style ‘chaussettes’ consistant à porter des survêtements, des baskets […] et des chaussettes de marques sportives très connues ». La chercheuse évoque un style qui s’inspire des « breakeurs américains ».

En sociologie de la mode, on a donc affaire à ce qu’on appelle une « micro-mode » visant à se distinguer d’une mode prédominante. A l’image des styles punk ou gothique, ces  « modes se développent dans un groupe donné », explique Frédéric Godart, auteur de « Sociologie de la mode ». 

On est à l’abri de rien

« Les micro modes ont leur propre dynamique mais elles peuvent aussi influencer le mainstream à l’image du look punk qui a inspiré de nombreux couturiers », relève ainsi Frédéric Godart. Le retour du jogging chaussette ? « Pourquoi pas », lâche de son côté Anthony Delannoy, professeur à l’Ecole de stylisme ESMOD-ISEM. « On voit des tshirts de Mickey flashy reportés par des générations qui n’ont pas connu les dessins animés. Ils voient ça comme quelque chose de fun ».

Après tout, qui aurait misé il y a quelques années sur le survêtement-escarpin ? Le pantalon au dessus des chevilles ? La chemise hawaïenne ? Pour Anthony Delannoy, le kitch et le ridicule sont plus que jamais assumés, y compris par de grands créateurs tels que Jeremy Scott (Moschino) ou Alessandro Michele (Gucci).

« Aujourd’hui, il suffit que  des modeux s’emparent d’une tendance démodée et ce qui est considéré comme laid deviendra acceptable et crédible », ajoute-t-il. Selon lui, « insuffler du mauvais gout » est une manière de lutter contre une industrie de la mode jugée « trop ennuyeuse ». Après le retour de la tiare, du collier au ras du cou, des chaussures compensées… il semble donc que rien ne soit impossible. Vous êtes prévenus.

Mots-clés :