Wolfgang Amadeus Mozart.
Wolfgang Amadeus Mozart. - Capture d'écran / YouTube

Longtemps crue perdue, l’œuvre dormait en fait dans les réserves du Musée de la musique, à Prague (République tchèque).

Un morceau écrit en commun par le compositeur autrichien Wolfgang Amadeus Mozart et le musicien italien Antonio Salieri, mettant en musique un livret du poète et librettiste italien Lorenzo Da Ponte, vient d’être découvert, plus de deux siècles après la disparition des compositeurs.

Mozart a séjourné plusieurs fois à Pragues

Cet « imprimé vraiment précieux » sera « présenté officiellement » au cours d’une conférence de presse prévue ce mardi, et « exécuté à cette occasion », a précisé Sarka Dockalova, porte-parole du musée, dans livrer d’autres précisions.

Mozart (1756-1791), l’un des plus grands génies musicaux de tous les temps, a séjourné à plusieurs reprises à Prague, les pays tchèques ayant fait à l’époque partie de l’Empire autrichien.

Une funeste légende attribuée à Antonio Salieri

Pour rappel, une sinistre rumeur, rejetée par les spécialistes, attribue à Antonio Salieri la mort de Mozart, dont il jalousait l’immense talent.

L’année 2016 est celle du 260e anniversaire de la naissance du compositeur et du 225e anniversaire de sa mort.

 

Mots-clés :