Fleur Pellerin et François Hollande, le 27 janvier 2016.
Fleur Pellerin et François Hollande, le 27 janvier 2016. - SIPA

Il est où le respect ? Dans la playlist de Fleur Pellerin… L’ex-ministre de la Culture, évincée sans ménagement du gouvernement jeudi, a posté plusieurs messages « musicaux » sur son compte Twitter et notamment un dans lequel elle rend hommage à son équipe avec le tube d’Aretha Franklin.

 

Il n’en a pas fallu davantage pour que les internautes y lisent (et y entendent) une pique adressée à François Hollande qui lui a retiré son ministère. Ce dont elle n’a été informée que quelques minutes avant l’annonce officielle du remaniement. Fleur Pellerin avait d’ailleurs « omis » de remercier le président de la République lors de la passation de pouvoir avec Audrey Azoulay.

« Et… euh… Je sors ! »

« Arrêtez de voir des messages subliminaux partout », a enchéri Fleur Pellerin. « J’ai aussi dansé sur celle-là », a-t-elle ajouté en indiquant un lien renvoyant vers le I Will Survive (« Je survivrai ») de Gloria Gaynor et d’embrayer, avec humour, sur un « Je sors ! »

 

Une heure plus tard, DJ Pellerin a décidé de « faire bonne mesure » en tweetant une chanson qu’elle « adore » : I Love You (« Je t’aime ») de Woodkid. Une chanson pertinente pour la Saint-Valentin et qui se voulait peut-être rassurante au cas où François Hollande aurait été chagriné par ces tacles en chanson - qui n’en étaient peut-être pas (mais il est permis d’en douter).

 

Fleur Pellerin a en tout cas démontré qu’elle savait rire et faire preuve d’autodérision. Dimanche, elle a par ailleurs répondu à un tweeto qui s’interrogeait sur la rumeur de son évanouissement à l’annonce de son départ du gouvernement. « On m’a administré des sels puis j’ai été évacuée par hélicoptère à la Pitié [Salpétrière, un hôpital parisien] où je suis restée dans le coma pendant 24 heures », a-t-elle rétorqué en concluant sa vanne sur un clin d’œil.

Mots-clés :