Zoë, représentante de l'Autriche à l'Eurovision 2016, sur le plateau de
Zoë, représentante de l'Autriche à l'Eurovision 2016, sur le plateau de - ÖRF

« Je serais extrêmement reconnaissante et contente de pouvoir participer ! », confiait, il y a quelques semaines, Zoë à 20 Minutes. Depuis ce vendredi soir, la chanteuse autrichienne de 19 ans n’a plus besoin d’employer le conditionnel : elle représentera bel et bien son pays lors de la prochaine édition de l’Eurovision avec une chanson… en français. 

Les téléspectateurs autrichiens ont plébiscité Loin d’ici, c’est le titre du morceau, et l’ont préféré à celui d'Elly V, l’autre grande finaliste de Wer singt für Österreich ? (« Qui chantera pour l’Autriche ? »). Sauf changement de dernière minute, c’est bien dans la langue de Molière que Zoë défendra les couleurs du pays de Conchita Wurst à Stockholm, en mai. « J’ai toujours dit, quand on m’a demandé de participer aux sélections autrichiennes pour l’Eurovision, que je ne changerai rien au style que j’aime. Et c’est le français que j’aime », avait assuré la Viennoise à 20 Minutes. Cela tombe bien: le règlement du concours n'impose plus depuis plusieurs années aux participants de présenter une chanson dans l'une des langues nationales du pays qu'ils représentent.

D’abord une demi-finale

Pour espérer participer à la finale de l’Eurovision, qui aura lieu le 14 mai, Zoë devra tout de même en passer par la demi-finale du 10 mai - contrairement à la France, qualifiée d’office. L’épreuve sera diffusée en direct sur France 4 et les téléspectateurs de l’Hexagone auront la possibilité de voter pour leurs candidats préférés.

La jeune francophile, qui « aimerait tellement vivre à Paris », tentera de briser la malédiction entourant les chansons francophones depuis 1988, année de la victoire de Céline Dion pour la Suisse avec Ne partez pas sans moi. Aucune chanson en français ne s’est imposée depuis dans le grand raout de la variété européenne.

Mots-clés :