Maurice White (droite) et Philip Baily, du groupe Earth, Wind & Fire, en 1978.
Maurice White (droite) et Philip Baily, du groupe Earth, Wind & Fire, en 1978. - AP/SIPA

Une autre légende des années 60 s'en va. Après Jefferson Airplane, c'est Earth, Wind & Fire qui perd l'un de ses fondateurs: Maurice White est mort mercredi à l'âge de 74 ans. Il souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson et est décédé paisiblement mercredi pendant son sommeil, a annoncé jeudi son frère et partenaire du groupe, Verdine White.

My brother, hero and best friend Maurice White passed away peacefully last night in his sleep. While the world has lost...

Posted by Earth, Wind & Fire on Thursday, February 4, 2016

«Mon frère, héros et meilleur ami Maurice White est mort paisiblement la nuit dernière pendant son sommeil», a-t-il indiqué sur Facebook. «Le monde a perdu un autre grand musicien et une légende, mais notre famille demande le respect de notre vie privée au moment où nous commençons ce qui sera une transition très difficile et qui aura un impact important sur nos vies», a-t-il poursuivi.

Maurice White, qui avait dû arrêter de faire des tournées à cause de sa maladie, a créé le groupe Earth, Wind & Fire en 1969 à Chicago (Illinois) et s'est rapidement fait connaître grâce à son talent d'écriture.

Ses chansons complexes et très entraînantes sur les pistes de danse, comme Let's groove ou Boogie Wonderland, s'inspiraient du son R&B de cette ville du nord des Etats-Unis, en y associant la structure des hits de la pop et de la disco. Elles ont conquis des millions de fans à travers le monde.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé