Rédacteur de voeux de futurs mariés, un job à sensations fortes

Tendance De plus en plus en vogue, le mariage laïque a permis de créer de nouveaux métiers...

Nicolas Richoffer

— 

Emmanuel Carat lors d'une cérémonie laïque. Lancer le diaporama

Emmanuel Carat lors d'une cérémonie laïque. — DR

Rédiger un texte de plus de 20 pages n’est jamais un exercice facile. Alors, quand en plus il s’agit de s’immiscer dans la vie bien réelle d’un couple, avec ses joies, ses secrets et ses tourments, le travail devient un jeu d’équilibriste.

Derrière les cérémonies modernes laïques, des auteurs et des comédiens entrent dans l’intimité des couples pour écrire leur vie avec humour et les unir avec émotion. Le jour J, le texte sera interprété devant les amoureux, leurs familles et leurs amis. Pas le droit à l’erreur. Empreint de solennité, le moment constituera la cérémonie de mariage de ces couples qui refusent l’union religieuse, ou à qui celle-ci se refuse.

Pas de blagues potaches ni de grossièretés

« Tout le monde, de la grand-mère au petit cousin, doit prendre du plaisir à écouter, et personne ne doit être choqué par un trait d’humour », explique Emmanuel Carat, qui organise une cinquantaine de cérémonies par an. « Alors, il n’y a jamais de grossièreté ni de blague potache ou de métaphore sexuelle. Les témoins et amis le feront, c’est leur rôle. Mais ce n’est pas mon job. »

Pour que les mots et le ton soient les meilleurs, Emmanuel est entouré de professionnels. Des comédiens pour officier lors des cérémonies auxquelles il ne peut être présent lui-même, et une coauteure qui écrit avec lui lors d’un long travail en amont du mariage.

Pauline Koehl est comédienne. Mais en plus de l’écriture et de l’interprétation sur les planches parisiennes de son one-woman-show, elle décortique la vie des futurs mariés pour en extraire le meilleur… « Contrairement à l’écriture d’un spectacle, je ne pars pas d’une feuille blanche. Les deux mariés ont d’abord, individuellement, répondu à un questionnaire qui nous fournira la matière. Et ces réponses constituent souvent deux points de vue sur une même histoire, dont les différences sont géniales à exploiter. »

Invités à se livrer au maximum dans leurs réponses, les futurs époux donnent à Pauline et Emmanuel une multitude d’indices sur leurs personnalités et sur l’ambiance qu’ils veulent donner à leur cérémonie de mariage. « Ce sont eux qui donnent le la! », poursuit Pauline. « Je ne les rencontre pas et je ne les découvre qu’à la lecture de leurs réponses. S’ils se livrent avec beaucoup d’humour ou au contraire avec plus de gravité, ils nous permettent, même involontairement, de bien cerner leurs attentes. »

Les secrets bien gardés

Dans l’ensemble, les couples qui optent pour le mariage laïque ont souvent une histoire atypique. Certains sont simplement athées, agnostiques ou peu croyants, mais d’autres n’ont pas ou plus la possibilité de se marier religieusement : issus de deux religions différentes pour certains, remariages pour d’autres, ou couples gays et lesbiens. Avec cette cérémonie qui dure généralement une heure, ils ont aussi droit à un vrai mariage et à tous ses codes :  la robe de la mariée, la décoration, les filles et garçons d’honneur, les discours des témoins, l’échange des vœux d’engagement et des alliances, et enfin la prononciation du mariage.

« On retrouve tous les traceurs classiques qui permettent de vraiment vivre un mariage », assure Emmanuel Carat. A ce bémol près que la laïcité est sa religion. « Je ne suis pas un professionnel de la religion mais un professionnel de l’émotion. Je ne veux être rattaché à aucun culte, quoi qu’il arrive : il n’y a donc aucune allusion spirituelle, ou aucun vocabulaire emprunté aux religions. Pour autant, il peut parfois y avoir, à leur demande, un clin d’œil à l’éducation religieuse des mariés. Mais je ne le fais pas personnellement et laisse cette partie à un intervenant extérieur. »

En fait, les vraies difficultés viennent souvent d’ailleurs… Les mariés s’adressent au questionnaire comme à un confident, mais tout n’est pas repris. « Parfois, ils nous racontent une anecdote pour nous aider à les connaitre, mais ne veulent pas qu’on la dévoile », s’amuse Pauline. « C'est extraordinaire de travailler sur la vraie vie des gens ! », s'exclame Emmanuel. Nous recevons des informations confidentielles qu'il faut savoir manier avec précaution et bienveillance pour coller au plus près de la réalité, tout en respectant les souhaits des mariés. » Un travail minutieux et rempli d'empathie qui permet aux mariés et à leurs invités de partager le jour du mariage un véritable ascenseur émotionnel...

Mots-clés :